Windows Phone

Croissance stable de Windows Phone au 1er trimestre 2013

2988 views 42 Comments

Avec près de la moitié des ventes de smartphones, 49,3%, Android reste le système d’exploitation pour smartphone le plus vendu devant iOS qui obtient 43,7% des ventes. Quant à Windows Phone, sa croissance reste stable, représentant 5,6% des ventes pour le premier trimestre 2013, augmentant de 1,9 point par rapport à la même période l’an dernier.

Ce sont les données du « Kantar Worldpanel ComTech « , une société spécialisée dans les sondages à travers plus de 240 000 personnes aux États-Unis sur une période de trois mois, qui a permis de réaliser ces statistiques. Le tableau ci-dessous représente les parts de marché ainsi que la croissance de chacun des systèmes d’exploitation mobile selon les pays :

Les chiffres montrent une nette augmentation pour Windows Phone en Grande-Bretagne, France et Italie. Une légère augmentation pour les États-Unis et l’Australie, mais aussi une baisse en Allemagne.

On notera qu’Android a encore un bel avenir devant lui, pendant que les ventes d’iOS sont en légère chute et que Windows Phone commence doucement et sûrement à s’imposer.

Source / Via

Author Bio

Nicolas

Co-fondateur de nokians.fr et fondateur de JollaFr.org & Ugeek.fr. Meilleur Fan 2010 de la page Nokia France sur Facebook. Contrôleur Télécom et geek Linuxien. Maintient Nokians seul depuis fin 2019. Vous pouvez me contacter personnellement : nsuffys [AT] gmail [DOT] com

42 Comments
  1. Carman

    29 avril 2013 at 11 h 37 min

    « à s’imposer », c’est un peu prématuré de le dire, mais jolie progression quand même.
    Je pense que dès qu’il aura passé le cap des 10% il sera considéré comme un OS incontournable

    • Nicolas

      29 avril 2013 at 11 h 40 min

      Ça ne fait pas de mal de jeter des fleurs 😉 On va dire qu’il y a de l’espoir :)

      • lucas ju'

        29 avril 2013 at 12 h 02 min

        Pareil pour le « s’imposer ».

        Mais je suis content mes prédictions sont bonnes 😉

        J’avais twitter « 6% de parts de marché pour WP en France en février.(80% de Nokia contre 20% d’HTC etc…) Donc Nokia possède 4.8% de PDM en France… CQFD avec +1.5/mois donc à la fin de l’année on peut avoir Nokia avec plus de 13% de PDM.. Ok ce serait beau mais déjà dépassé les 10% c’est probable ! »

    • Nskr

      29 avril 2013 at 11 h 43 min

      J’allais faire la même remarque :)

  2. Antoine

    29 avril 2013 at 11 h 48 min

    Hello Nicolas,

    Je n’ai pas trop compris le « croissance stable » :)
    Globalement Windows Phone a « outperformé » le marché, là où iOS par exemple a perdu des parts de marché presque partout. Qui plus est, la croissance de WP a eu tendance à s’accélérer depuis quelques mois (notamment WP8 et une plus grande diversification chez Nokia).
    Regarde la France, regarde l’Italie… http://wmpoweruser.com/full-kantar-numbers-for-march-2013-shows-steady-windows-phone-progress-reaches-highest-sales-share-figure-so-far/#more-92891

  3. Jean-François

    29 avril 2013 at 12 h 00 min

    La formulation « Windows Phone commence doucement et sûrement à s’imposer » est effectivement un peu trop optimiste.
    Disons plutôt « commence doucement et sûrement à exister »…

  4. Pph

    29 avril 2013 at 12 h 02 min

    On voit également que RIM ne représente plus grand chose.

    • Nicolas

      29 avril 2013 at 12 h 08 min

      A voir si RIM va s’imposer avec son système d’exploitation BlackBerry 10, sans oublier que Firefox OS, Ubuntu Touch et Sailfish OS qui arrivent à grands pas.

      • Antoine

        29 avril 2013 at 12 h 12 min

        Les trois derniers systèmes n’ayant aucune chance de s’imposer. Et pour le moment BB10 est un échec. Windows Phone se dégage comme le troisième écosystème, même si il est très loin encore… A noter que Windows Phone pourrait assez « rapidement » dépasser iOS dans des marchés plus importants que la Finlande… par exemple en Italie :)
        Blue va permettre d’accélérer encore la croissance de WP.

        • Nicolas

          29 avril 2013 at 12 h 17 min

          Windows Phone se fera une place, mais pour moi, pas au soleil, en tout cas pas à court terme et pas tant que les développeurs et éditeurs s’y penchent sérieusement. Il y a encore de gros manques logiciels pour satisfaire une grande partie de la population et ce n’est pas les barrières imposées par Google etc… qui vont aider. Au moins, les OS ouverts ont l’avantages de pouvoir franchir ces barrières par des procédés légaux, utilisant des logiciels et API libres et autres…. Ils n’ont juste pas les mêmes moyens pour le marketing et le gros problème dans cette histoire est que les gens ont besoin que ça tombe du ciel… ils ne cherchent plus, ils ne sont plus assez critiques, ne cherchent pas et se laisse bercer.

          • Antoine

            29 avril 2013 at 12 h 26 min

            Je me trompe peut être, mais de ce que j’ai vu des OS « libres »… c’est de la copie en grande majorité, saupoudrée d’une infime part d’innovation. Pour moi WP est l’OS le plus innovant du marché et celui qui correspond le plus à mes besoins (je sais que les power users comme toi qui aiment contrôler chaque micro portion de leur OS ne partageront pas ce point de vue, c’est logique ! :)).
            Quant aux manques logiciels… ils commencent à devenir de plus en plus réduits sur Windows Phone, et quand Instagram sera là globalement personne n’y verra une réelle différence… d’autant plus que les entraves posées par Google seront levées prochainement. J’oserais même dire que le nombre énorme d’applis alors même que la croissance commence seulement maintenant à montrer le bout de son nez est un signe très positif pour le futur de WP…

          • Carman

            29 avril 2013 at 13 h 28 min

            en réponse à Antoine : Instagram, Instagram,… je ne comprend pas pourquoi tout le monde se focalise là dessus alors que « Google Drive » ou « DropBox » ne sont toujours pas dispo et sont 10 milliards de fois plus important qu’un bête programme photo pour laquelle il existe de toute manière une panoplie de copie +/- bien faites sur le store !

          • bandix400

            29 avril 2013 at 13 h 59 min

            @antoine :
            tu confond OS et UI …
            Les OS libres sont d’autant plus en avance, qu’ils peuvent intégrer en temps réel toutes les innovations des laboratoires de recherche informatiques.
            MetroUI est une proposition d’interfaces (qui séduit ou pas) mais l’OS sous-tendu est quand même très loin de la modernité un kernel linux
            http://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-3-7
            http://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-3-8
            http://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-3-9

            : tu y trouve quand même des propositions que M$ est incapable de faire sur son OS….

          • Vladimir

            29 avril 2013 at 14 h 31 min

            Une grande menace pour Windows (Phone), ce sont les plus ou moins nouveaux futurs OS.

            Pour les développeurs, est c’est encore plus prononcé pour les « usines à développeurs » que l’on trouve en Asie (sortes de gros bureaux où 200 000 devs bossent à temps plein sur Android entre autre), ces OS sont beaucoup plus intéressants que WP, parce que :

            – Partent de bases connues et reconnues depuis plus de 30 ans
            – beaucoup plus flexibles que Windows
            – Quand on veut faire un max de bénéfices, 200 000 licences Windows ne font pas partie de l’équation

            On voit déjà ce que cela donne avec Android, propulsé par l’Asie, il faudra compter maintenant avec 3 Android-like supplémentaires (je sais ce que tu vas dire Nicolas, je parle seulement de l’aspect technique, et non philosophique).

            La bataille sera très rude, y compris pour Apple, qui d’après moi devrait rapidement commencer à chercher un autre marché porteur (je sais pas moi, les téléviseurs, les systèmes-média embarqués, etc.) car ils ne pourront plus maintenir le niveau des belles années; l’aura s’est estompée.

            Quant à BB, pour finir, leur OS est très prometteur sur le papier, mais souffres de problèmes de jeunesse (nombreux retours, bugs gênants, plantages, etc.)
            Ils devaient le sortir parce qu’ils n’avaient pas le choix, mais il n’était pas prêt. On verra s’ils arrivent à corriger le tir, mais je trouve assez fine leur stratégie vis-à-vis de QT et des nouveaux arrivants.

            Je souhaite vraiment que l’accord MS-Nokia s’assouplisse afin que Nokia puisse ajouter d’autres OS à son offrir, parce que la guerre sera vraiment très très dure.

          • Nicolas

            29 avril 2013 at 14 h 47 min

            @Vladimir : Rien à redire mise à part que je sépare Firefox OS et Ubuntu OS parce qu’ils sont Android-like et que Sailfish OS n’a rien d’Android :).

            @bandix400 : Va expliquer ça à ceux qui ne cherchent même pas à fouiller dans le libre (le vrai)…

          • air-dex

            29 avril 2013 at 17 h 21 min

            @Carman : si les gens se focalisaient sur ce qui est important ça se saurait. Ils préfèrent le Photoshop en toc (Instagram donc) que les vraies applications bien utiles genre Google Drive ou Dropbox (quoique WP a déjà nativement Skydrive pour ça).

            Plus généralement l’iPhone n’aurait peut-être même pas percé et tout le monde aurait du Maemo.

            @nsuffys et Vladimir : le seul vrai Android-like c’est Firefox OS. Pour Ubuntu Touch je pense que la CyanogenMod avec surcouche QML est temporaire en attendant la version finale pour que les early adopters fssent un peu joujou avec (et des apps aussi, faut pas déconner).

  5. snakenemesis

    29 avril 2013 at 12 h 08 min

    Lol j’aime comment on se fait du bien tout seul à disant que WP commence à s’imposer !!
    Hors mis au US, WP à une croissance inférieur à Android alors que la part de marché des deux OS n’est absolument pas comparable!
    Moi je pense que tout ça est bien loin d’être satisfaisant, quand on voit la présence médiatique de MS ou de Nokia et que l’on lit ici et là les données sur les vents de chacun…!

    soit la stratégie de communication est mauvaise, soit les users ne veulent pas d’un 3ème OS fabriqué par MS.
    Les constructeurs aujourd’hui qui vendent le plsu de produits sont Samsung, Apple, LG, ZTE, Huawei….bref pas un seul représentant WP mais qui se reposent en grande partie sur Android.

    Bref on fini par se demander si le « combat » vaut encore la peine !?

    • Antoine

      29 avril 2013 at 12 h 15 min

      Quand tu gagnes des parts de marché comme Windows Phone le fait, dans un contexte qui est pourtant d’explosion des ventes de smartphone, alors oui, le combat est utile. Mieux, il est indispensable pour ne pas laisser les consommateurs (et les opérateurs) sous le diktat d’un duopole.
      Sur le marché, seuls Android… et Windows Phone gagnent des parts de marché.

    • lolilol

      29 avril 2013 at 14 h 08 min

      Le problème c’est plutot que Nokia est incapable de suivre niveau production… A la sortie des WP8 impossible d’en trouver un seul dans un magasin… A chaque sortie c’est pareil les stocks sont inexistant, les boutiques répondent « on attend nokia… » ou alors « j’ai réussi a avoir 4 modèles rouges faudra faire vite »…

      A coté de ca on a samsung qui inonde les rayons… Forcement que ca part ya que ca de dispo..

      • air-dex

        29 avril 2013 at 17 h 10 min

        Il y a trois explications possibles à cela :
        – Soit Nokia ne sait pas sous-traiter correctement et a des mauvais sous-traitants.
        – Tout le monde produisant ses appareils au même endroit, peut-être que les toutes les usines de cet endroit ont déjà un carnet de commandes plein à ras bord. Pour produire ses appareils, Nokia ne peut qu’alors prendre ce qui reste, à savoir les quelques sous-traitants qui ont encore un peu de place (le « peu » est important) sur leurs carnets de commandes.
        – Pour terminer voici la plus sordide des explications. Et si la stratégie de distribution était imposée par Microsoft ou pire, calquée sur celle-ci. Cette stratégie consiste à littéralement approvisionner les revendeurs au compte-gouttes pour pouvoir ensuite dire qu’ils sont en rupture de stocks de partout et faire croire aux gens par ce biais que leurs produits s’arrachent comme des petits pains. Je sais bien que tout le monde utilise ce stratagème mais est-ce qu’ils ne seraient pas en train de pousser plus que les autres cette stratégie à son paroxisme ? Donner au revendeur une demi-dizaine d’appareils (et encore c’est déjà beaucoup) qu’il écoulera en à peine une demi-journée et recommencer toutes les deux semaines avec la même quantité d’appareils (ou à peine plus). Les stocks sont pourtant là. Nokia (ou Microsoft) pourraient donner plus d’appareils aux revendeurs et ainsi vendre plus. MAIS le plus important c’est ces fichues « ruptures de stocks » partout et en permanence pour la forme, censées entretenir le mythe de la rareté, de la forte demande et des bonnes ventes du produit qui au final se révèle être faux. Cela ne m’étonnerait pas que les tablettes Surface et les Lumia 920 soient (mal) vendus de cette manière. Beaucoup de ruptures de stocks pour « paradoxalement » peu de ventes. Les iPhones et autres ont aussi des ruptures de stocks plus ou moins orchestrées, mais celles-ci tiennent leurs promesses et les ventes sont au rendez-vous.

        À noter que les trois explications possibles sont plus ou moins compatibles entre elles.

  6. snakenemesis

    29 avril 2013 at 12 h 09 min

    J’étais ce weekend à Barcelone, et il y a 2 mois à Londres, que des Samsung, partout et des Pomme !!

    • Nicolas

      29 avril 2013 at 12 h 11 min

      Il fallait venir au Mobile World Congress 2013, il y avait pas mal de Lumia 920 un peu partout :p

  7. Pierre

    29 avril 2013 at 12 h 25 min

    Nokia Italie bosse bien, encore 17% de Symbian il y a un an 😮

    Et déjà plus de 10% de WP !

  8. madaniso

    29 avril 2013 at 13 h 01 min

    Certaines se sont trop emballés dès de lancement de Windows Phone. C’est un Os qui s’imposera dans le temps.
    Microsoft a les reins assez solides pour écraser tout les OS suivants. Pour l’instant, ce sont surtout les utilisateurs d’Iphone qui sont séduits par WP (Comme les macs users par Windows 8 d’ailleurs), mais le gros problème, c’est de s’attaquer maintenant à l’entrée de gamme d’Android.

    Deux téléphones vont cartonner (les Lumia 520 et 620), mais il en faut bien plus comme ça pour bouffer un peu la part de marché d’Android sur l’entrée de gamme.

    Si Asha se fait bouffer aujourd’hui, c’est parce qu’on leur propose un smartphone au prix d’un feature phone. A nokia de faire la différence en présentant soit des 120/220/320 et 420 sous Windows Phone ou… sous Android.

    • Nicolas

      29 avril 2013 at 13 h 45 min

      Pourquoi « ou sous Android »… Nokia avait de quoi faire avec ses propres OS : Symbian, MeeGo-Harmattan… Il fallait juste de la patience et de la persévérance et ne pas se laissé « avoir »

      • bandix400

        29 avril 2013 at 16 h 48 min

        disons que, si aujourd’hui Nokia considérait que répondre à une commande de Google en construisant un Nexus5, sorte de L920 en 42MPx, OIS, un smartphone estampillé designed by Nokia, Powered by Google, n’est pas déroger à ses sorties exclusives WP8, quelle chance aurions nous de voir un Harmattan apparaître discrètement ? Aucune !
        Par contre quelle opportunité de comparer l’attractivité de Nokia sous autre chose WP8.

    • Bruno

      29 avril 2013 at 16 h 56 min

      Merci Madaniso pour ces franches rigolades, entre les utilisateurs iPhone vont vers WP, amusant, mais alors celle des Mac Users qui vont vers Window 8, celle-la je la garde précieusement, elle est, et restera dans les annales des bonnes blagues :-)

    • air-dex

      29 avril 2013 at 17 h 33 min

      « Si Asha se fait bouffer aujourd’hui, c’est parce qu’on leur propose un smartphone au prix d’un feature phone. A nokia de faire la différence en présentant soit des 120/220/320 et 420 sous Windows Phone ou… sous Android. »

      Ou alors en lançant un gros programme développeurs d’envergure pour S40 Asha. Le point faible des Asha étant leurs applications, donner à ceux-ci des bonnes applis leur permettrait de moins souffrir de la concurrence du robot vert, voire pas du tout bien au contraire. Après il ne resterait plus qu’à mettre en avant leurs avantages hardware que AUCUN appareil Android n’a pour ce prix.

      Un Asha avec une bonne appli pour Facebook (Fmobi ?), Twitter, Dropbox, Instagram, Evernote, Pocket / Read It Later, un client mail et un navigateur, les derniers jeux à la mode + les 40 jeux EA gratuits vaudrait mieux qu’une babiole Android à 100€ et se vendrait mieux que lesdites babioles. Mais le fait est que les Asha n’ont pour le moment que les 40 jeux EA, Angry Birds et le navigateur en étant tolérant et que ça ne suffit pas pour arrêter le robot vert.

  9. air-dex

    29 avril 2013 at 16 h 39 min

    À noter que les PDM de Windows Phone aux USA sont grosso modo équivalentes à celles de Symbian début 2011, avant l’annonce du partenariat avec Microsoft. Tout ça pour ça. Bravo Elop !

    Bonne croissance sinon, même s’il faudrait que WP pense plus que sérieusement à « passer la seconde ».

    « pendant que les ventes d’iOS sont en légère chute et que Windows Phone commence doucement et sûrement à s’imposer. »

    Cris pas « Youpi ! » trop vite non plus. La seule place à laquelle Windows Phone peut prétendre dans le top 3 est la place de l’OS fermé, celle qui est pour l’instant occupée par iOS. Pour l’instant, le contexte est favorable à WP qui a déjà récupéré une partie des PDM de Blackberry. Mieux, WP commence à marcher sur les plates bandes d’un iOS dont les gens commencent à se lasser. Mais plus ça va et plus j’ai l’impression qu’on peut comparer iOS à un volcan endormi mais pas éteint. Si Apple décide de frapper fort, en proposant à nouveau des évolutions majeures et des grosses nouveautés pour iOS, j’ai bien peur que cela soit un coup d’arrêt terrible voir léthal pour Windows Phone. Tant qu’Apple se laissera faire Windows Phone pourra lui piquer des PDM. Mais si Apple riposte le coup aura valeur d’uppercut pour WP.
    Après le temps joue en faveur de WP qui est de moins en moins faible face aux autres, dont Apple (merci Nokia). Plus le temps passe et plus il sera à même d’encaisser les coups d’iOS. Mais là il est encore trop faible et si à la rentrée Apple annonce un gros iPhone 6 avec quad core, NFC, chargement sans fil, revêtement spécial (waterproof, anti traces de doigts et rayures ou autres), micro USB (enfin !) et autres pseudo-révolutions, WP en prendra alors pour son grade. Et je ne parle même pas d’un iPad du même acabit face aux tablettes Windows Blue.

    • Antoine

      29 avril 2013 at 17 h 06 min

      Le marché des smartphones est compliqué, car les utilisateurs sont « verrouillés » par l’OS. Switcher d’un OS à un autre demande un petit investissement (habitudes, apps). Mais WP représente quelque chose de frais, différent, et bénéficie d’une vraie traction sur le marché (seul OS à monter avec Android, et le rythme de cette montée s’améliore au fil des mois… résultat du bouche à oreilles?). Rappelle toi le marché des consoles de jeu vidéo et comment en dix ans Microsoft a sû le retourner. Il ne fallait pas s’attendre à un résultat important en un ou deux ans. Elop et Ballmer le savent, la vraie stratégie est long terme (sur 5 / 10 ans). Part de marché après part de marché, dans un contexte de hausse énorme des smartphones. (x % du marché des smartphones il y a deux ou trois ans équivaut à un chiffre bien plus faible de smartphones que x % aujourd’hui).

    • Bruno

      29 avril 2013 at 17 h 08 min

      Apple n’est pas dans la course aux PDM, ne l’a jamais été, et ne le sera jamais.

      Apple cherche le segment premium, celui qui lui permet de capter ~50% des bénéfices du marché informatique avec 5% de PDM.

    • Vladimir

      29 avril 2013 at 17 h 12 min

      Comme je l’ai dit plus tôt, pour moi, le plus gros risque n’est pas iOS, mais les nouveaux OS, qui attaquent le monde par la droite (l’Orient)…

      On voit ce que des entreprises comme Huawei, ZTE ou Lenovo sont capable de faire avec Android. Avec deux OS supplémentaires qui leur laisseront sans doute encore plus de liberté (ces OS ont besoin de partenaires forts pour s’imposer), on peut imaginer le succès de ces nouvelles générations qui feront beaucoup de mal aux vétérans.

      • Antoine

        29 avril 2013 at 17 h 22 min

        Avec quelles apps (pour le grand public) ? Avec quelle sécurité, quelle maintenance et quel support (pour une entreprise) ? Investir dans un système dit « libre » est loin d’être la solution rêvée pour une (grosse) entreprise… car il faut avoir de sacrées couilles pour utiliser un OS dont les failles potentielles sont plus faciles à trouver que pour un autre… et pour lequel aucune société ne sera vraiment responsable légalement en cas de gros soucis. Sans parler du support qui est plus que très variable (allant parfois jusqu’à l’abandon du produit du jour au lendemain). Et sans évoquer la formation des employés, l’intégration dans le SI d’une entreprise, etc.
        On verra ce que l’avenir nous réserve, mais pour moi ces futurs OS sont aussi dangereux pour les gros acteurs du marché que Linux ne l’a été sur le desktop… il y a 10 ou 15 ans on disait que c’était la fin d’Apple et surtout de Microsoft sur le marché des PCs. On a vu le résultat…

        • air-dex

          30 avril 2013 at 15 h 54 min

          « Avec quelle sécurité, quelle maintenance et quel support (pour une entreprise) ? […] et pour lequel aucune société ne sera vraiment responsable légalement en cas de gros soucis. »

          Certaines distros Linux sont encadrées par des entreprises. Je pense là à Red Hat avec sa distribution RHEL (Red Hat Entreprise Linux), à Mandriva pour la distro du même nom (quoiqu’en grosses difficultés), mais aussi à Canonical pour Ubuntu et Mozilla pour Firefox OS (enfin tant que Google les paie encore). Même si elles sont plus ou moins décriées par les libristes, ces distros ont le mérite d’exister.

          « car il faut avoir de sacrées couilles pour utiliser un OS dont les failles potentielles sont plus faciles à trouver que pour un autre… »

          Plus faciles à trouver mais aussi plus faciles à colmater, non ?

          « On verra ce que l’avenir nous réserve, mais pour moi ces futurs OS sont aussi dangereux pour les gros acteurs du marché que Linux ne l’a été sur le desktop… il y a 10 ou 15 ans on disait que c’était la fin d’Apple et surtout de Microsoft sur le marché des PCs. On a vu le résultat… »

          Pour Apple c’est la fin des années 90 et la santé financiaire précaire qui va avec (un peu comme Nokia en ce moment qui pourrait ne pas se relever d’un coup trop dur de la concurrence). C’est sûr que maintenant pour tuer Apple il faut se lever de bonne heure :P… Pour Microsoft, aucun constructeur n’a vraiment essayé jusqu’ici de se différencier avec une distro Linux suffisamment user-friendly. Mais avec les débuts mitigés de Windows 8 et certaines distros (enfin une en particulier) qui vont sérieusement débaucher les OEMs pour avoir des appareils vendus avec ladite distro déjà pré-installée, cela peut encore changer.

          Tout ça pour dire que les nouveaux challengers sont loin d’être sans arguments autres que « le libre et la communauté ».

        • Vladimir

          30 avril 2013 at 16 h 21 min

          J’ajouterai que de plus en plus de DSI sautent le pas vers Linux quand ils se trouvent financièrement coincés avec des licences hors de prix.

          Je vois de plus en plus de petits projets qui naissent dans les entreprises, industries, ministères, sous Linux, car moins restrictifs que Windows*. Et comme souvent dans ces endroits là, les petits projets grandissent…

      • Vladimir

        29 avril 2013 at 17 h 43 min

        Je ne sais pas comment ça se passe en Europe, mais en Amérique du Nord, le poids des Smartphones est de moins en moins important dans la vie professionnelle, tant on a vu que cela pouvait être contre-productif.

        Professionnellement, ton portable sert à quoi (je parle encore de l’Amérique du Nord) ? Téléphoner, à la rigueur lire et envoyer des mails; l’intégration dans un SI reste sommes toutes assez légères.

        Lire des Powerpoints, des fichiers Word sur un écran de 4 pouces… allez, soyons généreux, 5 pouces ? Il faut avoir du courage.

        Connexions OBDC depuis ton smartphone ? À part le N9 (sans doute le N900) et moyennant un bidouillage assez massif, je ne connais pas portable qui en soit capable.

        Ce qu’il se passe, c’est que d’intégrer des smartphones à un SI, ça coûte cher, et ne rapporte pas tant que cela.

        Quant-à ton argumentation sur les failles, j’y vois plusieurs problèmes :

        – plus de failles ont été repérées sur les systèmes Windows que sur les systèmes Unix-Like (depuis 1969, tout de même !)

        – la plus grosse faille d’un SI, c’est le facteur humain

        – de plus en plus de pays s’autorisent l’accès à toutes les données contenues dans un ordinateur, une mémoire ou un téléphone. En gros, si tu es aux États-Unis, en Israël, en Norvège, etc. les douaniers auront le droit de « dépoiler » ton smartphone, que les données dedans soient confidentielles ou non.

        – on a connu plus sûr qu’un réseau sans-fil en terme de sécurité.

        Ne serait-ce que pour les deux dernières raisons, si tu t’amusais à placer ou transférer des données confidentielles dans/depuis un smartphones, c’est une faute lourde.

  10. Bob

    29 avril 2013 at 16 h 53 min

    Je mort de lol…..
    Sur ces ventes, combien de windows phone 7 totalement obsolète vendu à des tarifs tellement à ras les pâquerettes que ça fait peur??????

    • Antoine

      29 avril 2013 at 16 h 58 min

      Fausse pioche. De mémoire 80% des Lumia vendus ce trimestre étaient des WP8.

      • Nicolas

        29 avril 2013 at 16 h 59 min

        Ce n’est pas 80% des WP sont des Nokia Lumia ?

        • Bruno

          29 avril 2013 at 17 h 09 min

          Oui et 1/3 des ventes Nokia étaient des WP 7 lors du premier trimestre 2013

        • Antoine

          29 avril 2013 at 17 h 09 min

          Je n’étais pas bon dans mon chiffre : c’est 66% de WP8 vendus.
          « In the first quarter 2013, approximately two thirds of our Lumia volumes were Windows Phone 8-based products. »

  11. Jay

    29 avril 2013 at 19 h 00 min

    Grrrrr… Malgré que l’helvétie est un petit pays. J’avais toujours lu que le marche du smartphone était un des plus grand d’Europe. À voir ce tableau, ils sembleraient que non. On est juste bon à blanchir l’argent de certains ministres… Hihi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = trois

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.