Actus, Nokia

Le rapport de Nokia sur les logiciels malveillants révèle un nouveau record

3907 views 12 Comments

Nokia a publié aujourd’hui son dernier rapport sur Threat Intelligence, révélant un nouveau record dans les infections de malwares des appareils mobiles, avec une forte augmentation des smartphones touchés et des vulnérabilités de sécurité des périphériques IoT.

Publié deux fois par an, le rapport sur les menaces examine les tendances générales et les statistiques relatives aux infections dans les appareils connectés par le biais de réseaux mobiles et fixes dans le monde.

Le dernier rapport a révélé une augmentation constante des infections des appareils mobiles tout au long de 2016, avec des logiciels malveillants frappant 1,35% de tous les appareils mobiles en Octobre – le niveau le plus élevé depuis le début des rapports en 2012. Les smartphones ont été les appareils les plus ciblés dans la seconde moitié de l’année, représentant 85% de toutes les infections des appareils mobiles.

Alors que les smartphones et les tablettes basés sur Android (TM) continuaient d’être les cibles principales, reflétant la prévalence du système d’exploitation dans le monde, les appareils basés iOS ont également subis des attaques au cours du second semestre, principalement par le logiciel de surveillance Spyphone : appels, messages texte, applications de médias sociaux, recherches sur le Web, localisations GPS et autres activités.

Le rapport de Threat Intelligence a également mis en évidence des vulnérabilités majeures dans l’univers en pleine expansion des dispositifs IoT, soulignant la nécessité pour l’industrie de réévaluer ses stratégies de déploiement IoT pour s’assurer que ces périphériques sont configurés, gérés et surveillés en toute sécurité.

iot-internet-of-thing-objets-connecte-a-image-shutterstock
Kevin McNamee, directeur du Laboratoire de menaces de Nokia, a déclaré: « La sécurité des périphériques IoT est devenue une préoccupation majeure. Les attaques de botnet Mirai l’année dernière ont démontré comment des milliers d’appareils IoT non sécurisés pourraient facilement être détournés pour lancer des attaques DDoS paralysantes. La sécurité réseau de Nokia peut aider à faire face à cette menace croissante en détectant l’activité avant une attaque DDoS, permettant aux fournisseurs de services de prendre des mesures correctives qui atténuent l’impact. »

Les principales conclusions du dernier rapport sur les menaces de Nokia comprennent:

  • Le taux d’infection des appareils mobiles continue de grimper: le taux d’infection global a augmenté de 63% au deuxième semestre de 2016, comparativement au premier semestre de l’année.
  • Nouveau record: le taux d’infection des appareils mobiles a augmenté de façon constante tout au long de 2016, atteignant 1,35% en octobre (contre 1,06% en avril 2016), soit le niveau le plus élevé enregistré depuis l’étude en 2012.
  • Smartphones: Les smartphones étaient les principales cibles malveillantes de loin, représentant 85% de toutes les infections des appareils mobiles au deuxième semestre de 2016. Les infections par les smartphones ont augmenté de 83% durant cette période par rapport au premier semestre (0,90% vs 0,49 pour cent), et a augmenté de près de 400 pour cent en 2016.
  • Principales vulnérabilités des périphériques IoT: À la fin de 2016, le botnet Mirai a assemblé une armée de dispositifs IoT compromis pour lancer trois des plus grandes attaques DDoS de l’histoire, y compris une attaque qui a abattu de nombreux services Web de haut niveau. Ces attaques ont souligné l’exigence urgente de capacités de sécurité plus robustes pour protéger les dispositifs IoT contre les attaques et l’exploitation futures.
  • Les logiciels malveillants essaient d’infiltrer les produits d’Apple: les appareils Android restent la cible principale des attaques de logiciels malveillants (81%). Toutefois, iOS et d’autres appareils mobiles ont également été ciblés dans la deuxième moitié de l’année (4%).
  • Diminution des infections de Windows / PC: Les systèmes Windows / PC ont représenté 15% des infections de logiciels malveillants au deuxième semestre de 2016, contre 22% au premier semestre de l’année.
  • Les infections à réseaux fixes continuent de baisser: le taux mensuel d’infection dans les réseaux résidentiels à large bande fixe a été en moyenne de 10,7% au deuxième semestre de 2016, contre 12% au premier semestre et 11% à la fin de 2015. Dans la deuxième moitié de 2016, les menaces de haut niveau (les bots, les rootkits, les keyloggers et les trojans bancaires) sont demeurées stables à environ 6%.

Le rapport Nokia Threat Intelligence rassemble les données des déploiements de la solution anti-malware réseau NetGuard Endpoint Security (NES) basée sur le réseau. NES analyse les profils de trafic provenant des réseaux de fournisseurs de services pour détecter les infections de logiciels malveillants dans plus de 100 millions de périphériques dans le monde, y compris les téléphones mobiles, les ordinateurs portables, les blocs-notes et une large gamme d’appareils IoT.

NES est beaucoup plus efficace que les logiciels antivirus traditionnels, car il ne peut pas être désactivé et protège les périphériques mobiles et fixes sans nécessiter de logiciel de sécurité embarqué. Il permet aux fournisseurs de services de fournir une protection supérieure tout en fournissant des informations précieuses pour mieux gérer et maintenir la sécurité de leurs réseaux.

via Communiqué de presse 

Author Bio

Julie

Co-Fondatrice de Nokians.fr // Nokia Champion 2012 / 2013 / 2014 // Ambassadrice de la marque depuis 2010 // MVP Windows Phone. Fan des innovations Lumia comme le chargement sans fil, l'appareil photo Pureview et le mode Continuum ! :)

12 Comments
  1. Sam

    27 mars 2017 at 16 h 13 min

    Il contredit le rapport google ?

  2. cekado

    27 mars 2017 at 18 h 29 min

    Et pendant ce temps là chez windows mobile . ………..

  3. billou13

    27 mars 2017 at 21 h 20 min

    Évidement, Julie, les devs de virus ont la même réflexion que les devs d’applis : développer pour une si petite cible n’est pas rentable.
    En plus les derniers irréductibles sont pour beaucoup suffisamment éduqués pour éviter une infection basique.
    Mais bon, ça fait toujours plaisir à entendre 😉

  4. eric691

    27 mars 2017 at 23 h 00 min

    Android est un OS idéal pour les malwares. Non seulement l’OS est une passoire, mais les fabriquants de mobiles android en concoivent et installent eux mêmes dans leurs mobiles, voir quelques exemples dans cet article :
    http://www.generation-nt.com/dizaines-malwares-livres-smartphones-samsung-lg-google-actualite-1940420.html

    Qu’en est il avec nokia ? L’avenir nous le dira…

    • Julie

      28 mars 2017 at 10 h 34 min

      Les utilisateurs sont un peu cons aussi et ne téléchargent pas toujours depuis le Play Store.. les sites proposant les APK d’applications payantes, gratuitement, sont très nombreux et les gens les téléchargent sans savoir qu’ils sont corrompus.

  5. Godobé

    28 mars 2017 at 8 h 20 min

    Julie, je voudrais juste dire :
    Dans le titre : « Le rapport sur les logiciels malveillants de Nokia… »
    Dans le texte : « Publié deux fois par an, le rapport sur les menaces de Nokia… »
    C’est Nokia qui fait les logiciels malveillants et qui nous menace ?
    Là tu nous as fait deux belles vaches à bicyclette ☺

    • Julie

      28 mars 2017 at 10 h 32 min

      Le rapport de Nokia sur les menaces… si tu préfères.

      • Godobé

        29 mars 2017 at 0 h 03 min

        Tu sais ce que c’est une vache à bicyclette ?

        • Julie

          29 mars 2017 at 9 h 58 min

          Je sens que je vais rire

          • Godobé

            30 mars 2017 at 8 h 25 min

            Tu dis ceci :  » à bicyclette, une vache me regardait « . C’est la vache qui est sur le vélo.
            Si je suis un primo utilisateur ou que je veux changer de marque, et que je lis « ..rapport sur les logiciels malveillants de Nokia…  » je ne vais même pas plus loin, je sors et je cherche un autre constructeur.
            Ris bien ☺ ^_^ n’empêche tu as corrigé tes vaches à bicyclette .

  6. Laurent

    28 mars 2017 at 22 h 12 min

    j’avoue avoir de plus en plus de mal avec les entreprises qui annoncent des chiffres pour au final ceux-ci servent à mettre en avant un de leur produit qui soit-disant permettra de mieux faire ou de supprimer la menace. Je ne remet pas en cause les chiffres et constats fait, je me demande juste si dedans il n’y a pas que les chiffres qui les intéressent. Après ce posera la question, de la branche téléphonie puisque HMD sera sous Android soit l’OS GSM le plus tentant pour les attaques. Est-ce qu’il vont suivre l’exemple de Blackberry qui a voulu une solution plus sécurisante tout en restant sur l’OS le plus vendu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + 6 =