A la une !, Actus, Nokia Health (Withings)

L’assurance fait le pari de la santé digitale avec Nokia Health

1541 views 7 Comments

Nokia devient partenaire du programme Generali Vitality. Depuis le 2 février 2018, les membres du programme Generali Vitality bénéficient d’avantages sur des objets connectés proposés par Nokia Health, afin de les accompagner dans une vie plus saine.

Afin d’inciter les membres du programme à faire de l’activité physique et leur permettre de suivre leur bien-être au plus près, Generali Vitality et Nokia s’associent pour proposer des bracelets d’activité, des montres, des thermomètres et des tensiomètres connectés.

Dès leur entrée dans le programme, les membres bénéficient d’une réduction de 40 % sur deux objets connectés par année Generali Vitality.

Nokia Health Mate

Les produits Nokia, simples à utiliser et s’intégrant subtilement au quotidien des utilisateurs, conviennent aussi bien à ceux qui souhaitent adopter les bonnes habitudes pour avoir une vie plus saine qu’à ceux qui cherchent à maintenir un mode de vie équilibré. La gamme comprend des montres connectées qui suivent l’activité, le sommeil et le rythme cardiaque, des balances connectées indiquant les données de composition corporelle en plus du poids et de l’IMC, un thermomètre temporal connecté pratique et hygiénique pour gérer les épisodes de fièvre, ainsi que des tensiomètres connectés sans fil pour suivre la tension facilement au quotidien et la partager avec son médecin.

Selon Charlotte Puechmaille, Responsable Business Development Europe chez Nokia Health « Aux côtés de Generali, Nokia veut continuer à sainement banaliser les objets connectés pour encourager une vie plus saine. Le programme Generali Vitality, favorise une vertueuse prise de conscience et incite à se prendre librement en main pour vivre mieux ».

Yanick Philippon, membre du Comité Exécutif en charge des assurances collectives de Generali France précise : « Nokia est devenu un acteur de référence des objets connectés, notamment en santé. Nous sommes ravis de ce partenariat qui permettra à tous nos membres, quel que soit leur ancienneté ou leur statut dans le programme de bénéficier de réductions sur une large gamme de produits. »

*

Depuis janvier 2017, Generali France propose à ses clients entreprises de mettre en place un programme de prévention visant à améliorer le bien-être de leurs salariés, dans le cadre de leur contrat d’assurance santé et/ou de prévoyance collectif.
Il est constitué de trois étapes :

  • Mieux se connaître en répondant à des questions sur plusieurs thématiques (santé, alimentation, style de vie, activités physiques…). En fonction des réponses, le programme détermine un âge Generali Vitality et les salariés reçoivent des objectifs personnalisés.
  • S’améliorer en suivant les recommandations du programme pour atteindre les objectifs proposés. Les salariés participent à des activités qui leur permettent de cumuler des points. Chacun à son rythme. Pour les accompagner, Generali Vitality leur propose des réductions chez Auchan, Weight Watchers, Garmin et Nokia.
  • Profiter des avantages auprès des partenaires de Generali Vitality, tels que Club Med, Look Voyages, Transat, Wedoogift (Sephora, Fnac, Decathlon)… pour récompenser les salariés en fonction de leur engagement. Il existe 4 statuts : bronze, argent, or et platine, donnant droit à différents niveaux d’avantages.

via Communiqué de Presse

Author Bio

Julie

Co-Fondatrice de Nokians.fr // Nokia Champion 2012 / 2013 / 2014 // Ambassadrice de la marque depuis 2010 // MVP Windows Phone. Fan des innovations Lumia comme le chargement sans fil, l'appareil photo Pureview et le mode Continuum ! :)

7 Comments
  1. mloriot

    8 février 2018 at 14 h 10 min

    Le principe de l’assurance, c’est de garantir tous les assurés de la même façon, que l’assuré porte ou non ce genre de dispositif connecté qui permet en réalité de faire une sélection parmi les clients. Ceux qui font du sport, par exemple, paieront moins de cotisations que ceux qui n’en font pas, etc… Là, on s’éloigne de l’assurance dont le but est de garantir chacun de la même façon en mutualisant les risques. Mais bon, tout cela e m’étonne pas : les nouvelles technologies servent de plus en plus à supprimer des droits plus qu’à en créer de nouveaux.

    • LE Douds

      8 février 2018 at 20 h 05 min

      « on s’éloigne de l’assurance dont le but est de garantir chacun de la même façon en mutualisant les risques.  »

      Non ce n’est pas le but d’une assurance, mais celui d’une mutuelle, ce n’est pas pareil.

      • mloriot

        9 février 2018 at 12 h 13 min

        Non, le principe de la mutualisation des risques fait partie de l’assurance en général, y compris les mutuelles. Les mutuelles se distinguent des compagnies d’assurances au niveau de leur forme juridique : ce sont « des personnes morales de droit privé à but non lucratif »

  2. musiciens

    8 février 2018 at 14 h 50 min

    Je ne suis pas sur que cette futur ( en réalité elle est déjà appliqué ) dissociation de niveau d’assurance puisse être imputé au nouvelles technol

  3. musiciens

    8 février 2018 at 15 h 21 min

    Je ne suis pas sur que cette envie de futur ( elle est déjà appliqué en fait ) dissociation de niveau d’assurance, par ces sociétés, puissent être imputables aux nouvelles technologies… Elles ne sont, en réalité, qu’une aide supplémentaire à ces groupes financiers, pour essayer de faire appliquer ce que leurs esprits torturés conceptualises depuis des décennies.. J’aurais juste une question: Ils ont prévu quoi pour certains handicapes, personnes âgées, qui ne peuvent pas d’accéder à ce types d’avantages par le biais d’activités physiques??

    • lehulk

      8 février 2018 at 21 h 20 min

      une piqure peut etre

  4. lehulk

    8 février 2018 at 21 h 23 min

    faites nous confiaaaaance ,nous voulons que votre bien.
    En gros les nouvelles technologies sont accaparées pour que l on se mette nous meme les menottes et s enfermer dans des cages dorées .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 × = cinq