Annonce, Nokia

Nokia lance ses chipsets ReefShark qui apportent un gain de performance aux réseaux 5G

1054 views 1 Comment

Nokia Town

Nokia a dévoilé ses nouvelles puces ReefShark. Reposant sur le savoir-faire interne du Groupe en matière de composants silicium, ils permettent de réduire considérablement la taille, le coût et la consommation énergétique des réseaux des opérateurs et de répondre aux exigences de la 5G en besoins massifs en calcul et capacité radio.

Intégrant les innovations en intelligence artificielle des Nokia Bell Labs ainsi que les capacités étendues de Nokia en matière de développement d’antennes pour les terminaux mobiles et les stations de base, les chipsets ReefShark mettent en oeuvre des composants silicium développés par Nokia à Oulu, Espoo et Tampere, en Finlande, ainsi qu’à Sunnyvale, en Californie.

Les puces ReefShark destinées aux équipements radiofréquence (RF), tels que les unités radio utilisées dans les antennes, améliorent considérablement leur performance. Ceci permet de réduire de moitié la taille des antennes massive MIMO. Les composants ReefShark réduisent également la consommation énergétique des stations de base de 64 %, par rapport aux stations utilisées aujourd’hui.

Les puces ReefShark destinées à augmenter la capacité de traitement sont livrées en tant que modules plug-in pour les stations de base Nokia AirScale déjà commercialisées. Le logiciel des stations de base AirScale peut être mis à niveau pour assurer toutes les fonctionnalités de la 5G, et ces modules plug-in permettent de tripler le débit des stations de base Nokia, déjà leader sur le marché, de 28 Gbit/s à 84 Gbit/s par module. De plus, le chaînage des stations de base AirScale prend en charge des débits jusqu’à 6 térabits par seconde, ce qui permettra aux opérateurs de répondre à la demande croissante de densification des réseaux et aux énormes besoins en haut débit mobile des populations et des terminaux dans les mégapoles.

L’intelligence artificielle dans les réseaux 5G permet la surveillance et l’optimisation en temps réel ainsi que l’application de techniques telles que le découpage réseau (« network slicing ») pour répondre aux exigences de niveau de service de nouvelles activités commerciales. Nokia met au point une solution technologique intégrant des interfaces communes et des boîtes à outils pour permettre aux fournisseurs de services de mettre en oeuvre des applications d’apprentissage machine au sein de leurs réseaux.

Nokia travaille avec une trentaine d’opérateurs utilisant ReefShark et démarrera les déploiements sur le terrain au troisième trimestre 2018.

Via communiqué de presse

Author Bio

Nicolas

Co-fondateur de nokians.fr et fondateur de JollaFr.org. Meilleur Fan 2010 de la page Nokia France sur Facebook. Contrôleur Télécom et geek à plein temps (Windows / Linux). Vous pouvez me contacter personnellement : nsuffys [AT] gmail [DOT] com

1 Comment
  1. Pingback: Nokia met en oeuvre l’architecture réseau Future X pour la 5G – Nokians – La parole aux fans de Nokia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− cinq = 0