Nokia

Pourquoi Nokia peut réussir son grand retour sur le marché de la téléphonie mobile ?

3280 views 21 Comments

Début septembre 2013, les fans de Nokia se réveillent avec une nouvelle surprenante mais qui était prévisible, Microsoft rachetait Nokia pour 5,44 milliards d’Euros. La suite nous la connaissons, des hauts et des bas avec une stratégie 100% Windows Phone mais au final l’écosystème aura eu du mal à s’imposer. Des parts de marché insuffisantes, des constructeurs qui ne franchissent pas le pas, un manque cruel d’applications là où Android et iOS comptent des millions d’applications… La gamme Lumia s’éteint, HP avec son Elite X3 sort le grand jeu pour les professionnels, Alcatel tente l’expérience Windows 10 Mobile avec son Idol 4S mais avec une disponibilité limitée. Malgré tout, Microsoft ne baisse pas les bras et continue de développer Windows 10 Mobile pour un hypothétique Surface Phone ?!

La roue tourne et cela fait maintenant quelques mois que Nokia a annoncé son grand retour sur le marché mobile avec des téléphones, smartphones et tablettes sous Android. Pour prendre moins de risques, c’est l’entreprise finlandaise HMD Global qui a en charge de développer la future gamme Nokia avec à la clé un contrat de 10 ans. Alors, Nokia peut-il réussir son retour sur le marché de la téléphonie mobile ?

L’image de marque

drapeau-nokia

Qui ne connait pas Nokia ou n’a jamais eu un Nokia ? Nokia est une marque mondialement connue surtout pour son image de marque dans le domaine de la téléphonie mobile, un peu moins pour ses activités dans les télécommunications et le monde de la réalité virtuelle. Des pays émergents aux pays développés, Nokia proposait des terminaux destinés à tous, des simples téléphones aux smartphones haut de gamme avec des technologies innovantes. Le point commun à tous ces terminaux, c’est la qualité, la robustesse, l’innovation et une gamme haute en couleurs : l’image de marque Nokia.

Le portefeuille de brevets

mathematics

L’une des grandes forces de Nokia est son portefeuille de brevets. Nokia dispose d’énormément de brevets liés au monde de la téléphonie mobile (et des télécommunications) et a continué à en déposer après le rachat de la branche mobile par Microsoft. Dernièrement, Nokia a déposé un brevet de batterie souple, un brevet futuriste permettant d’associer plusieurs écrans, un brevet à trois capteurs photo

L’utilisation d’Android

Android

Le grand retour de Nokia se fera sous Android, un choix qui divise. À l’époque, Nokia développait ses propres solutions : Symbian, Maemo, MeeGo Harmattan mais la concurrence aura eu raison. Face à Android, Nokia n’aura pas réussi à s’imposer, des développeurs décident de claquer la porte pour un système d’exploitation qui compte de plus en plus d’utilisateurs et qui est maintenant le système d’exploitation qui est installé sur la majorité des smartphones. En choisissant Android, Nokia mise sur la simplicité et les économies avec un écosystème complet sur lequel la marque intégrera ses touches personnels : interface utilisateur, applications pré-installées, sonneries, services… Nokia peut également compter sur une communauté de fans et de développeurs. Reste qu’avec ce choix, Nokia est dans l’obligation de se démarquer de la concurrence féroce et de convaincre dès le premier smartphone qui sortira, sous peine de se noyer…

La communication

nokia-event

Nokia dispose d’une grande avance par rapport à une nouvelle marque, c’est son nom qui est connu de tous. Mais pour ne pas rater son grand retour, Nokia (HMD Global) a sélectionné Mother New York qui est une société de communication très importante qui a comme clients des grandes marques : Microsoft, Google, Virgin Mobile, Calvin Klein, Stella Artois… Et qui travaille sur de nombreux supports. Pour un retour qui se ferait d’ici fin 2016, Nokia devrait être présent dans tous les médias : internet, TV, journaux, affiches…

Nokia va donc revenir sur un marché déjà bien occupé où des marques s’imposent pendant que d’autres coulent. Avec de nombreux atouts, Nokia réussira-t-il à s’imposer voir revenir en tête de course ? Est-ce que le passé avec les Lumia sous Windows Phone sera un atout ou un désavantage ? La communication sera décisive !

Et vous, qu’en pensez vous ?

Author Bio

Nicolas

Co-fondateur de nokians.fr et fondateur de JollaFr.org. Meilleur Fan 2010 de la page Nokia France sur Facebook. Contrôleur Télécom et geek à plein temps (Windows / Linux). Vous pouvez me contacter personnellement : nsuffys [AT] gmail [DOT] com

21 Comments
  1. Thomas

    11 novembre 2016 at 12 h 51 min

    Moi, je reste d’avis que ce retour se fera à coup de simili Xiaomi quelques chose, Mi machin ou Elephone xxx… Je ne dis pas que ce ne seront pas de bons téléphones, mais je ne pense pas retrouver l’esprit Nokia que l’on aimait dans ces futurs téléphones. Les gens diront « Ouah, le retour de Nokia », mais seulement grâce au nom marqué dessus..

    Sous Android, beaucoup excellent dans la photo: Samsung, Sony, et d’autres innovent, comme LG ou Huawei. Je vois mal Nokia s’y faire sa place avec un milieu de gamme générique..

    • Nicolas

      11 novembre 2016 at 13 h 36 min

      En tant que consommateur lambda, j’imagine que Nokia aura plus de chances qu’un Xiaomi, Meizu, Vernee, Elephone et j’en passe juste parce que la marque parle contrairement aux autres. Par contre, à côté de Samsung, LG, Sony etc… là, ça risque d’être compliqué. Reste à voir ce que Nokia nous réserve et s’ils vont innover dès le début.

    • Lola

      11 novembre 2016 at 14 h 53 min

      Plutôt des Sharp estampillés Nokia comme on en a vu il y a quelques mois en photo.

      • Nicolas

        11 novembre 2016 at 16 h 20 min

        Moui, après coup, ça sent plutôt le gros fake cette histoire.

  2. Samuel

    11 novembre 2016 at 13 h 31 min

    Il faudra surtout sortir le téléphone le jour même de son annonce et partout! Et faire de la publicité partout tv arrêt de bus magazine grande surface et SURTOUT SURTOUT ne pas entendre les vendeurs de grandes surfaces ou boutique opérateur dire ne pas acheter Nokia c’est de la merde alors qu’ils n’y connaissent rien

    • Nicolas

      11 novembre 2016 at 13 h 38 min

      Oui, que Nokia ne répète pas les erreurs du passé… Annoncer et vendre le produit des mois plus tard. Après, je ne vais pas mettre la faute sur les vendeurs mais plutôt les clients qui n’ont plus aucun sens critique et ne cherche plus à savoir ce qu’ils achètent…

      • intact

        14 novembre 2016 at 16 h 44 min

        « Après, je ne vais pas mettre la faute sur les vendeurs mais plutôt les clients qui n’ont plus aucun sens critique et ne cherche plus à savoir ce qu’ils achètent… »

        Celle-la, il fallait la sortir quand même… -1

  3. Joejoe

    11 novembre 2016 at 17 h 33 min

    Sans développement de l’OS, Nokia n’a pas grand chose de différenciant par rapport à une autre marque, surtout quand la grande majorité de celles-ci font des surcouches d’OS Android de moins en moins visible (ce qui, perso, n’est pas pour me déplaire, tant l’expérience des surcouches est aléatoire, et, surtout, amène une difficulté supplémentaire pour le maintien des mises à jour de l’OS).

    En terme de matériel, il ne faut non plus oublier que les marges de manœuvre sont nettement moins importantes: Ce n’est plus Nokia qui construit ses téléphones. Ils peuvent édicter un cahier des charges, ils ne sont cependant pas maitre en terme de construction et d’innovation, puisqu’ils ne peuvent pas faire de prototypes par eux même (tout du moins, bien moins facilement que lorsqu’ils ont leur propre usine de fabrication). Ils devront, plus encore maintenant qu’auparavant, faire avec ce qui est disponible sur le marché.

    Pour donner un exemple, si je ne suis pas clair, je ne suis pas sûr qu’ils pourraient proposer une innovation à la pureview, alors même qu’à l’époque aucun chipset mobile n’était capable de gérer autant de pixels (Le pureview 808, si je me rappelle bien, avait du coup un processeur dédié pour le traitement photo).

    Et puis enfin, le plus important peut-être: Que reste-t-il du staff Nokia qui, à l’époque, était dédié à la branche téléphonie? Beaucoup sont partis suite au rachat de la branche par Microsoft, d’autres ont suivi Microsoft (et ont pour beaucoup perdu leur travail depuis)… Une idée des moyens humains mis en œuvre par Nokia pour leur retour dans la téléphonie mobile?

    Pas différenciant, surcouche os pas forcément positive, maitrise matérielle moins aisée, équipe de développement forcément moins importante qu’il n’y a quelques années… Perso, je suis curieux de voir leur retour. Curieux de voir si on sentira encore une patte Nokia.

  4. salomons

    11 novembre 2016 at 18 h 46 min

    Les gens ne veulent pas d’une nouvelle marque ou d’un nouveau téléphone mais un nouveau choix en plus d’iOS et Android, on a le choix qu’entre ces deux là

    Meego aurait pu être le vrai 3ème OS dans le monde si ces naifs de Nokia n’avait pas fait d’acharnement thérapeutique pour leur Symbian, dès la sortie de l’iPhone, Nokia aurait du investir sur Maemo/Meego et lâcher cette merde de Symbian

    Maintenant faire un retour? Nokia sans OS propre n’est pas Nokia

    • noox

      11 novembre 2016 at 18 h 58 min

      N’importe quoi les gens ne veulent pas d’un nouvel OS, la personne lambda cherche juste un bon téléphone où elle peut utiliser ses applications.

      J’ai eu le 808 PV et le N9 j’ai aimé ces deux OS, mais Nokia seul n’aurait jamais pu rendre populaire un de ces deux OS auprès du grand public.

    • Nicolas

      11 novembre 2016 at 19 h 06 min

      C’est surtout la stratégie de Stephen Elop qu’il faut remettre en cause. Des périphériques sous Meego, il y en avait plusieurs de prévus… Il aura juste laissé une chance au N9 de sortir car il était déjà en production, mais aura vite été dérivé sous Windows Phone avec le Lumia 800. Les gens veulent un téléphone performant, simple et par cher. Qu’importe l’OS. Nokia doit miser sur l’UI / UX.

  5. rwanito

    11 novembre 2016 at 19 h 34 min

    Ce retour, sera sans moi!
    Je vais rester sur du xiaomi qui n’est pas cher et très performant. L’intérêt est aussi que des cyanogenmod existent par dizaines !

    Franchement , je regrette tellement que meego ne se soit pas développé plus loin…, cet os avait des années lumières d’avance sur les autres os, même si maintenant los est dépassé je trouve qu’il se débrouille bien.

    Nokia sous android, n’est pas nokia. Cette marque ressemblera à une simple marque de téléphone qui utilise une fois de plus android.
    Avec un peu de chance, ils partirons sur des capteurs photo performants et des capteurs empreinte tous ca tous ca .. Rien de plus qu’un téléphone chinois pas cher.

    N’ayez pas peur d’aller chez xiaomi, téléphone de très bonne qualité, et un sav plus que satisfaisant!

    • Nicolas

      11 novembre 2016 at 19 h 41 min

      Pour l’instant, j’ai un Oneplus One sous CyanogenMod 13.1.2 😉

  6. afreeman

    11 novembre 2016 at 22 h 10 min

    Perso je crois que c est une arnaque marketing. Mais j ai quand même envie d y croire. Schizophrène vous avez dit?

  7. Sleipne

    11 novembre 2016 at 23 h 36 min

    Vous êtes optimistes :) À mon avis, ces téléphones n’auront qu’un succès d’estime comme les Alcatel par l’entreprise chinoise TCL. Ni plus ni moins.

  8. y0tta

    12 novembre 2016 at 0 h 06 min

    Nokia sous android? Moi je dis enfin!!!!
    Il y avait déjà eu le X et XL, X2 mais ça n’avait jamais été des initiatives à 100%. Nokia peut encore capitaliser sur son image et devra livrer ce qui est attendu de cette image fiabilité solidité.
    Ensuite les besoins des gens aujourd’hui se sont standardisés (les applis tout ça) c’est pour ça qu’ils sont obligés de revenir avec de l’android et de matraquer que Nokia est 100% android.
    Il va falloir taper un grand coup. Je pense qu’ils pourraient faire « le retour de la revanche du Pureview ». Regardez Panasonic avec son CM1 qui arrive à faire des merveilles (un peu gros tout de même…) cela veut dire surtout qu’ils peuvent utiliser un hard un peu exotique (gare aux maj).
    Pour la qualité ils peuvent se démerder pour arriver à du simili Apple, les autres y arrivent bien.
    Est-ce que cela suffira?
    Malheureusement, je n’en suis pas si sûr, même Apple n’arrive plus à faire aussi bien « qu’Apple ».
    Les ventes baissent et pas parce que ça monte chez les autres mais simplement par ce que le smartphone c’est un peu fini ça fait plus rêver. Je me répète toujours il faut casser le modèle d’aujourd’hui , continuum n’est pas la réponse, la réalité virtuelle, augmentée non plus
    Il faut un truc aussi fort et révolutionnaire que ce qu’a été le tactile (au doigt).
    Je pense que Nokia essaiera au maximum d’être rentable (le moins de coût possible) et pourra peut-être faire un score honorable (et c’est déjà beaucoup) MAIS ne sera jamais ce qu’il a été et ne détrônera pas Samsung ni n’inquiètera Apple. C’est trop tard.
    Mais je reste un fan et je me réjouirais de leur retour et si ils sortent un truc aussi bon que le Xperia Z3c (format top, autonomie top, photo honorable), alors je prendrai sans hésiter.

  9. billou_13

    12 novembre 2016 at 10 h 11 min

    Bon, chacun y va de la sienne alors je me lance …
    Eh ce qui concerne les équipes de développeurs, j’imagine que HMD en a de bonnes …
    La première différence que propose Nokia c’est le Z-launcher qui augmente la part de « gesture » d’Androchose et qui pourrait séduire si la com est bien faite.
    Ensuite, il faut absolument jouer la carte des opérateurs pour que les appareils soient mis en avant lors des renouvèlements de forfaits.

  10. Stéphane

    12 novembre 2016 at 10 h 53 min

    Nokia vendait parce que quand on rentrait dans un magasin, les 3/4 du rayon téléphone étaient à eux. C’est Samsung qui fait ça, maintenant (même si ils se sont un peu calmés).

    Mais sur le marché des téléphones, c’est comme ça que Nokia pourra « gagner », en innondant le marché.

  11. Gilceleb

    13 novembre 2016 at 9 h 27 min

    Je suis quasiment sûr que ces mobiles estampillés Nokia n’auront pas plus de succès qu’une autre marque lambda sous Android.

    En tous cas sous cet OS, aucun intérêt.

  12. François

    14 novembre 2016 at 22 h 38 min

    Je pense que Nokia fait le bon choix d’aller sous Android. Comme billou_13 le mentionne, je pense qu’ils peuvent se démarquer avec une nouvelle expérience d’utilisation s’inspirant du Z Launcher. Rien que ceci ferait une énorme différence par rapport aux autres marques telles que Samsung ou HTC (ces deux marques ont une utilisation malgré tout assez proche). De plus, Nokia ne souffrirait plus du manque d’applications contrairement aux précédent OS que sont Windows Phone et Meego. Ayant eu un N9, je pense que c est encore le meilleur OS que j ai utilisé, Mais quelques fois il manquait quelques applications… Voila , moi j’attends avec impatience ce qu’ils seraient prêt a sortir surtout en hardware! Par exemple si l’appareil photo et la batterie sont bons, je pense qu’il y a une bonne chance que je sois fortement intéressé d’acheter un Nokia :)
    Patience, patience 😀

  13. Laurent

    16 novembre 2016 at 18 h 13 min

    Je dois avoué que cela me ferais plaisir d’acheter un Nokia pour mon prochain téléphone cela ferais que je n’aurais eu que des Nokia depuis 1998. Je ne suis pas un gourmand et je suis loin de changer de téléphone tous les 2ans. Je ne cherche pas l’exclu ou le truc qui rendra jaloux mes copains. Je cherche un téléphone simple facile d’utilisation, assez intuitif et qui est ouvert à ce que propose la technologie de nos jours. Il faut être honnête, WP c’est planté car il n’y avait pas de développement autour de son OS (dure d’avoir un bracelet ou montre connecté pleinement compatible sans y mettre un certain prix). J’aimerai bien que Nokia réalise son propre OS mais pour ce lancer dedans actuellement faut être timbré. Sauf à trouver le moyen de générer un OS qui serait compatible avec les appli/objet Android, le jeu en vaut pas la chandelle. Pour le moment il ne reste que l’option Surcouche. Nokia n’a plus la réputation d’antan, oui c’était une boite qui faisait de bon téléphone (performant et solide) mais de nos jours, Samsung à tellement fait de forcing publicitaire que les gens pense qu’à partir du moment que c’est cette marque c’est du bon produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 × = deux