Nokia, Windows Phone

[LUMIA] Petite analyse des ventes en France

4226 views 43 Comments

2013 a été une année charnière pour la gamme Lumia. C’est la première fois que Nokia proposait une gamme Lumia complète, depuis l’entrée de gamme jusqu’au haut de gamme. C’est aussi en 2013 que Nokia a pour la première fois adressé des marchés pour l’instant de niche, comme les photophones extrèmes avec le Lumia 1020 ou les smartphones à large écran avec le géant Lumia 1520.

Un petit retour en arrière permet de voir quels ont étés les succès et les échecs de Nokia en 2013…

Rapides explications techniques

Pour réaliser cette estimation, j’ai utilisé à peu près la méthode proposée par Ad Duplex dans son récent calcul. Pour calculer les ventes de Nokia Lumia, j’ai d’abord du estimer le parc total de Windows Phone en France pour chaque mois. En utilisant les rapports des agences ComScore, GFK et Kantar depuis trois ans, j’ai pu définir une première estimation (NB: Mes calculs sous-évaluent selon moi le chiffre réel, car je tombe toujours un peu en dessous des chiffres de Comscore et GFK). Une fois ces estimations obtenues, j’ai appliqué les informations bimensuelles fournies par Ad Duplex pour obtenir une estimation grossière des ventes de chaque modèle de Lumia.

Je ne souhaite pas publier les chiffres exacts de mes calculs, car j’ai dû procéder à un grand nombre d’approximations pour y arriver. Ainsi, je n’utiliserai dans cet article que des fourchettes, qui contiennent à 95% de chance les chiffres réels. Pour le graphes, j’ai utilisé des échelles arbitraires qui sont représentatives des proportions, mais pas des valeurs calculées brutes. Néanmoins, vous pourrez vous faire une bonne idée des valeurs que j’ai obtenues en prenant le milieu des fourchettes.

Le Lumia 620, victime du Lumia 520

Quand le Lumia 620 est sorti, les avis étaient unanimes : c’était le plus sympa des Lumia jamais sortis en entrée de gamme. Il devait remplacer le Lumia 610 sorti neuf mois plus tôt, et qui avait eu un succès d’estime (dans la fourchette 100 000 – 140 000 ventes totales). Disponible en février, le Lumia 620 représentait déjà 6% des ventes dans l’hexagone deux mois plus tard, avec un rythme de vente situé entre 20 000 et 40 000 ventes par mois ! Mais c’était en silence, au fond de la Finlande, que le pire ennemi du brave 620 se tapissait : son propre frère, le jeune Lumia 520, allait réduire ses ventes à peau de chagrin. Bien que perdant de nombreuses fonctions du 620 (écran ClearBlack, flash, nfc, etc.), dès sa sortie, le Lumia 520 est devenu la nouvelle star de l’entrée de gamme, avec un rythme de vente se situant entre 50 000 et 90 000 ventes par mois, tandis que le Lumia 620 se contentait d’environ 5 000 unités vendues pendant deux mois, avant d’atteindre un maximum entre 50 000 et 90 000 smartphones en activité ; depuis, le parc de Lumia 620 diminue tout doucement (-20% en six mois).

Lumia 625, le succès de la fin 2013

Alors que nous avons vu l’échec du Lumia 620 face au Lumia 520, le lancement du Lumia 625 s’est beaucoup mieux passé. Avec de vrais critères de différenciation (grand écran, 4G, grande batterie), et une différence de prix bien calibrée, le plus abordable des Lumia 4G s’est fait une place de choix dans l’entrée de gamme. Depuis son lancement en septembre 2013, le Lumia 625 semble se vendre à un rythme important, entre 20 000 et 60 000 unités par mois, ce qui en fait le deuxième meilleur démarrage de la gamme Lumia WP8 à ce jour (et sans doute de la gamme Lumia tout court). Il représente déjà 9,5% du marché Windows Phone français.

Lumia 925 moins fort que Lumia 920

Le Lumia 920 est sorti en France en novembre 2012. Jusqu’à son apogée en avril 2013, il se vendait à un rythme compris entre 20 000 et 50 000 exemplaires par mois. Les ventes s’essoufflent depuis, malgré de nombreuses baisses de prix.

Le Lumia 925, le Lumia 1020 et le Lumia 1520 sont sortis respectivement en août, octobre et décembre 2013 pour relancer les ventes de Lumia dans le haut de gamme. Trois smartphones pour en remplacer un ! Sans doute un signe de la diversification du marché, où un seul appareil ne peut plus satisfaire les clients du haut de gamme, de plus en plus exigeants.

Malheureusement, cette stratégie ne semble pas avoir fonctionné, avec des chiffres tellement bas pour le Lumia 1020, qu’il n’existe à ce jour aucune estimation possible (ce qui veut dire un maximum de 60 000 unités vendues au total). En ce qui concerne le Lumia 1520, il n’est pas sorti depuis assez longtemps pour tirer de conclusion. Celui qui s’en sort le mieux est le Lumia 925, qui se vend cependant à un rythme inférieur de moitié à celui du Lumia 920 lors de ses six premiers mois.

Néanmoins, étant donné le parc conséquent de Lumia 920 encore en activité, ajouté aux chiffres du Lumia 925 et aux estimations hautes du Lumia 1020, on peut en déduire que le parc haut de gamme des Lumia est tout de même en progression d’environ 85% de janvier 2013 à janvier 2014.

La différence entre le haut de gamme et le reste

En regardant ces résultats, il apparait qu’il existe deux marchés distincts dans le monde du smartphone : le haut de gamme et les autres. En effet, il semblerait que le parc installé d’un modèle haut de gamme Lumia progresse pendant moins d’un an, puis se dégrade rapidement ; au contraire, les Lumia d’entrée ou de milieu de gamme progressent aux aussi pendant une durée donnée, puis leur parc installé reste stable longtemps (a priori le temps de l’engagement chez l’opérateur mobile, soit au maximum deux ans).

Le meilleur exemple de cela est le couple Lumia 920 / Lumia 820.  Le nombre de Lumia 920 en service n’a cessé de baisser à un rythme de 5 000 à 15 000 exemplaires par mois depuis avril 2013. Mais il faut se souvenir qu’à sa sortie, le Lumia 920 était accompagné d’un appareil milieu-haut de gamme, le Lumia 820, qui n’a toujours pas été remplacé, mais qui n’est plus en croissance depuis un an. Son parc installé oscille autour de [70 000 – 120 000] modèles.

On peut en déduire que les clients du haut de gamme seraient plus enclins à changer souvent de smartphone (tous les ans et même plus), tandis que les clients du milieu de gamme conserveraient leur terminal aussi longtemps que nécessaire (typiquement deux ans).

De l’importance de la distribution opérateur

Il s’est passé un grand changement durant la deuxième partie de 2013 : pour la première fois depuis le lancement de la gamme Lumia, des modèles étaient disponibles dès la sortie chez tous les grands opérateurs, ainsi que certains opérateurs virtuels. Cela a été le cas avec les Lumia 520, le Lumia 625 et le Lumia 925. Or nous avons bien vu plus haut que ces trois modèles sont ceux qui se vendent aujourd’hui le mieux de toute la gamme. À titre de comparaison, le Lumia 920 n’était pas disponible à sa sortie sur Free et SFR (il est arrivé seulement en mars), et le Lumia 820 sur Bouygues.

Il y a aussi un grand absent de cette analyse : le Lumia 720, pourtant si beau et sorti en même temps que le Lumia 520. Ce téléphone n’est proposé par aucun opérateur français. On peut en conclure que malgré le bouleversement de l’arrivée de Free dans le monde du mobile, le critère déterminant pour le succès d’un smartphone reste sa disponibilité chez l’opérateur : même sans engagement, il semblerait que les clients préfèrent acheter leur téléphone chez leur opérateur plutôt que nu chez des généralistes.

Quid de WP7 ?

Les données de Ad Duplex pour la France datant de fin 2012 seulement, je n’ai pas pu aller plus loin dans le temps pour inscrire les résultats des WP7, qui auraient pu être très utiles pour comparer.

Cependant le parc Lumia 800 en 2013 montre que ce smartphone se comporte comme le Lumia 920 après son apogée, c’est à dire en rapide baisse du parc installé (-45% en un an). L’autre WP7 majeur, le Lumia 610 se comporte comme le Lumia 820 ou le Lumia 620, c’est à dire relativement stable, avec une baisse régulière mais contenue (-25% en un an). Les chiffres des autres Lumia WP7 (510, 710 et 900) étant trop faibles, il n’était pas possible d’en tirer de donnée fiable ; tout au plus peut-on estimer que le Lumia 710 et le Lumia 900 se sont vendus chacun entre 10 000 et 30 000 exemplaires  au total en France.

Le classement des Lumia les plus vendus en France

Cette petite analyse permet de rendre un classement des Lumia les plus vendus dans l’hexagone :

  1. Lumia 520 [ 600 000 – 900 000 ]
  2. Lumia 920 [ 150 000 – 250 000 ]
  3. Lumia 625 [ 150 000 – 210 000 ]
  4. Lumia 800 [ 100 000 – 180 000 ]
  5. Lumia 610 [   90 000 – 150 000 ]
Author Bio

Anton

My name is Anton and this is my online portfolio of articles on technology. I am passionate about anything High Tech. I started to write my own articles in 2013 after I found that no one really expressed my take on the fast evolving world of the smartphone industry.

43 Comments
  1. Pierre-Yves

    4 février 2014 at 14 h 42 min

    Ca c’est de l’article ! Très intéressant, merci beaucoup !!

  2. Elwesse

    4 février 2014 at 14 h 50 min

    Très bon article. Merci Anton et Nokians.

  3. Eric

    4 février 2014 at 15 h 10 min

    C’est exactement ce que j’avais dit pour le lumia 1020 : un échec avec en plus une grosse campagne de pub. Les plus sympa sont vraiment entre le 520 et le 720.

    • Elwesse

      4 février 2014 at 15 h 38 min

      De même que le 808 pureview à l’époque qui s’est très peu vendu 😉

      • Sébastien

        4 février 2014 at 15 h 52 min

        Rien de comparable en termes de pub ( 808 vs 1020 ).

        je suis quand même étonné du « petit » score du 925.. le plus équilibré, homogène de la gamme.

        • lytec

          4 février 2014 at 20 h 39 min

          le problème du 925, c’est qu’il est sorti beaucoup trop tôt après le 920. Je pense que beaucoup d’acheteurs potentiels du 925 qui avaient déjà investi 600€ dans un 920 (qui n’a commencé à baisser de prix que juste avant l’annonce du 925) se voyaient mal remettre la même somme au bout de quelques mois pour un produit qui, sur le papier, n’apportait que de maigres améliorations.

      • Eric

        4 février 2014 at 16 h 03 min

        Sans pub environ 1 millions de 808 vendu et sans opérateur donc le 1020 est beaucoup plus qu’un échec c’est une déroute totale.

        • nokiaday

          4 février 2014 at 16 h 38 min

          1 million de 808 vendus en france? Sérieusement? File ta source :)

        • Anton

          4 février 2014 at 20 h 53 min

          Tu as raison, mais il faut comparer ce qui est comparable : 1 million de 80 c’est dans le monde, et sur une période de presque deux ans, tandis que le 1020 dans mon article, c’est la France et seulement trois mois de mise sur marché.
          Néanmoins, il semble clair que le 1020 peine à se vendre. Mon interprétation : autre temps, autres moeurs comme on dit. En effet, aujourd’hui les smartphones de qualité ont tous de bons appareils photos, même comparés aux 808/1020 (je veux dire par là que l’écart est moindre qu’il ya deux ans). Autre temps, autrees moeurs, cela veut aussi dire que le marché a évolué en deux ans, et la qualité de l’appareil photo n’est plus un critère d’achat suddifemment important pour faire la différence sur un achat (c’est la qualité de réseau, le prix, les apps disponibles, puis la marque).

          • Eric

            4 février 2014 at 20 h 58 min

            Bien sur que tu as raison mais tu as oublié une chose, on savait dés le début de vente du 808 que c’était le dernier symbian, ce qui a en plus pénalisé son achat. Or, il s’est vendu uniquement par le bouche à oreille, ce qui a prouvé que c’est un bon appareil. Si on cumule tous ces handicap, je n’aurai même pas parié pour 1000 exemplaires, car même moi j’ai hésité a l’acheter en sachant tout ça. Donc à côté le 1020 n’est pas un échec partiel c’est un énorme échec. Et même au temps du 808 la photo n’était pas le critère, la preuve l’iphone faisant des photos nazes…

        • rainbow_reo

          4 février 2014 at 22 h 43 min

          Tu racontes quand même n’importe quoi Eric. Le 808 n’est pas un succès, c’est un échec retentissant. Pas parce que Symbian était annoncé mort, mais parce que c’était Symbian. Et Symbian en 2012, c’était déjà obsolète.

          Ensuite, le 1020 est sur le marché depuis trois mois, et n’a eu de la pub tv que par Microsoft, et pas Nokia. La promotion TV par Nokia vient a peine de commencer.

          Tu te voiles vraiment la face hein. Le 1020 n’a aucun défaut comparé au 808, et possédant les deux appareils, je sais de quoi je parle.

          Si tu me parles du hardware, a l’époque du « Play To » et Nokia Projecteur, le port Micro HDMI devient futile.

          • skypy

            5 février 2014 at 1 h 07 min

            Je suis tout a fait d’accord, je n’ai pas acheté le 808 a cause de Symbian.

            Le défaut reste quand même le peu de Windows Phone testable.

            Je viens encore de voir un Lumia 920 factice a Auchan, ça rend franchement pas bien avec l’écran figé….

          • cafard

            5 février 2014 at 1 h 08 min

            Mouais… Moi aussi j’ai les 2. Je ne dirai pas que le 1020 n’a aucun défaut comparé au 808. Ils ont tous les 2 des petits défauts mais pas les mêmes.
            Vu les conditions de sa sortie,le 808 n’a pas été un échec. Il ne faut pas comparer les chiffres…
            Le 808 est l’un des meilleurs téléphones que Nokia ait fabriqué.
            Le 1020 est une bonne surprise pour moi, un peu sceptique lors de son achat. Il est une suite logique aux possesseurs de 808.
            Maintenant, fallait pas s’attendre à des miracles de vente pour le 1020, sorti en pleine tourmente Nokia/Microsoft et haut de gamme pas donné d’un nouveau système (Windows phone 8) qui possède naturellement quelques erreurs de jeunesse….

          • Eric

            5 février 2014 at 7 h 35 min

            Il me fait trop rire @rainbow_reo pas de défaut le 1020, pas d’extension de mémoire, pas de filtrre ND pour la photo, encore hier j’ai utilisé l’USB on the go et la semaine dernière mon coco j’ai utilisé encore mon hdmi, tout simplement parce qu’il n’y avait pas de play to sur la télé. Ah oui j’oubliai j’écoute france 5 avec l’metteur fm sur mon autoradio. Oui je dis écouté car c’est pas bien de regarder en conduisant 😉 Qu’est ce qu’on est bien avec le 808 hmmmm… Mais c’est sur il ne faut pas raconter de conneries.

          • rainbow_reo

            5 février 2014 at 14 h 05 min

            @eric avec ma voiture et son tableau de bord Bluetooth, plus besoin de transmetteur fm. D’ailleurs avec Mix Radio (tu sais les flux gratuits de Nokia pour Lumia) en Bluetooth sur les hauts parleurs de la voiture, le transmetteur fm est carrément obsolète.

            Extension de mémoire? Avec 32go et 45go sur onedrive, pas besoin. Et avec la 4G, le cloud onedrive est comme si c était sur mon téléphone :)

            Si, le seul truc qui me manque? Tu as raison, le filtre ND, que j’activais pour le light painting. Mais les réglages de Nokia Camera le permette également.

            C’est beau tout ces petits outils, mais si le téléphone ne suit pas, c’est dommage :)

          • Doume

            5 février 2014 at 17 h 29 min

            Heureusement que le 1020 a moins de défaut que le 808 qui a presque 2 ans
            Après concernant le bluetooth dans les voitures, bah tout le monde ne l’a pas
            Nokia Play, il faut une TV avec DLNA, bah tout le monde n’en a pas
            Pas besoin d’extension de mémoire avec la 4G et le cloud. Arff, comment on fait quand on n’a pas de réseau ?
            Niveau hardware le 808 reste plus polyvalent, car il permet d’avoir l’ensemble : Hdmi / DLNA, Emmetteur FM / Bluetooth, Carte micro SD / Applications pour accéder au cloud.
            Bon d’accord, il n’a pas la 4G,. Mais pour le reste, il a de quoi faire.

            Sur les lumia 925/1020, mon plus gros reproche, c’est de ne pas avoir de micro sd. je le vois sur le 925 de ma femme (elle qui une utilisation soft de son lumia: pas de jeu, peu d’application, pas de carte offline). Il lui reste à peine 5go
            16go c’est très léger. 32go c’est mieux. mais avec les photos en full…. cela risque d’être juste.

            Concernant, le succès du 808 Vs 1020, bah les prix peuvent en parler. Juste à faire une recherche sur amazon.fr et on voit que le 1020 est au même prix que le 808.
            Le 1020 sous évalué ou le 808 sur évalué 😉

          • Sébastien

            5 février 2014 at 17 h 39 min

            @doume +1
            Il suffit de comparer les prix du 1020 & 808 et pas seulement sur Amazon pour comprendre le malaise.

          • nokiaday

            5 février 2014 at 18 h 39 min

            Doume, si le 808 est toujours à ce prix là, c’est parce qu’il n’est plus produit, et que son appareil photo le rends unique. Il y a fort à parier que dans un an, le prix du 1020 soit toujours aussi « stabilisé », lui aussi unique.

            Possible que je me trompe, bien sur, mais au quotidien, le 1020 est beaucoup plus « confortable » que le 808, en connaissance de causes.

          • Doume

            5 février 2014 at 20 h 39 min

            Je ne dis pas le contraire. Pour avoir un WP a la maison, le 925 est agréable a utiliser. mais niveau hardware (APN, connectique), le 808 est au top :)
            Pour le prix, je ne pense pas que le 1020 va se maintenir. Vu comment les lumia ont tendance a voir leur prix toujours en baisse.
            Mais bon on verra bien, peut être que WP8.1 ou WP9 vont le rendre irrésistible

  4. رضا حمدي

    4 février 2014 at 17 h 17 min

    Pour lumia 1020 peut être le prix élevé qui fait cette échec

  5. taniwha

    4 février 2014 at 17 h 32 min

    Le 620 qui est le dernier tél sur lequel est porté la MàJ Black; beaucoup plus agréable à manier que le 520.

  6. Sad

    4 février 2014 at 17 h 38 min

    Pour le 925, ce score s’explique par la stratégie des œillères ou aveugle de Nokia qui ose enfin sortir un produit capable de rivaliser avec l’Iphone et le Galaxy, mais qui malheureusement est complètement idiot de leur part de le proposer uniquement en 16 gigas chez nous sans la possibilité de mettre une carte mémoire.
    Alors que dans le reste de l’Europe avec le partenariat de Vodaphone, le 925 est disponible en 32 gigas.

    Pour le 1020, le résultat s’explique par la faible livraison de ce modèle dans les magasins, mais au moins c’est une belle démonstration de la création et de l’innovation de feu Nokia.

  7. zboul

    4 février 2014 at 18 h 01 min

    le 1020 était quasi introuvable (dans toutes ses couleurs en tout cas) en magasin encore 15j avant Noël, il y avait un problème d’approvisionnement (au compte goutte, et donc souvent réservés avant d’arriver en boutique)…
    ça peut expliquer un démarrage difficile, si beaucoup de monde est comme moi: quand on met un tel prix dans un appareil, je préfère l’avoir manipulé un peu avant…
    Cependant, le 1020 n’est pas non plus un échec, c’est le très haut de gamme smartphone Lumia de l’an dernier, un peu logique qu’on en voit moins que des 520 qui satisfont largement beaucoup de gens qu’on a « convertit » au smartphone mais qui n’en ont pas l’utilité réelle…

    En tout cas, depuis un peu plus d’1 mois qu’il a remplacé mon N8, j’en suis entièrement satisfait, et même s’il lui manque 2 ou 3 petits trucs, ce n’est pas grand chose, comparativement à tout ce qu’il m’apporte en plus…

  8. la buche

    4 février 2014 at 18 h 26 min

    Mon Lumia 920 a encore de beaux jours devant lui…

  9. Louis

    4 février 2014 at 18 h 30 min

    Il faut dire que les opérateurs ou tout au moins leurs conseillers de vente ne forcent pas beaucoup sur les Nokia.
    Cela est surement dû à une politique peu incitative et à un manque de formation WP8.

  10. PierrotFruscian

    4 février 2014 at 19 h 51 min

    C’est quand même bizarre que le 720 n’ait pas été promu en France, mon Père en a un et fait énormément de choses avec et niveau autonomie 4j facile, niveau photo c’est le juste milieu et pour le reste tout de bon! Dommage..

    • Anton

      4 février 2014 at 21 h 02 min

      Je pense que cela peut s’expliquer ainsi : l’arrivée des forfaits Free, Sosh et consors sans engagement a changé la donne. Sur ces nouveaux types de forfaits, le consomateur malin prendra un téléphone à plein tarif, et se contentera souvent d’un smartphone à 200€ ou moins.
      Le opérateurs classiques se doivent – afin de concurencer ces offres – de proposer des smartphones à bas prix après subvention pour conserver leurs clients, et proposent des téléphones haut de gamme au prix des smartphone nu de premier prix (donc, vers 200 €).
      Résultat : un écrasement du mileu de gamme par l’entrée de gamme (smartphones nus) et le haut de gamme (subventionné).

      • EmmanuelM

        5 février 2014 at 17 h 44 min

        Commentaire très intéressant, je pense que ta vision est très pertinente

  11. Elie

    4 février 2014 at 20 h 02 min

    Le problème est l’image des Nokias chez les revendeurs, tous mon entourage qui sont allés chez l’opérateur pour premièrement acheter un 1020 sont ressortis avec un samsung…

  12. Vincent

    4 février 2014 at 21 h 07 min

    Peut-être les équipes commerciales de Nokia sont-elles démobilisées par des perspectives d’avenir bien sombres ?

    • skypy

      5 février 2014 at 1 h 10 min

      Faut dire qu’elle n’était pas franchement motivé avec Symbian non plus.
      J’entend bien plus parlé de Nokia ces derniers mois qu’il y a 3 ans.

  13. Jean-Pierre

    5 février 2014 at 9 h 06 min

    Je pense que la politique de Nokia est la source des méventes de certains appareils.
    Ayant un 920 nu depuis sa sortie, j’ai voulu acquérir un 1520.
    Or, celui-ci n’et disponible que chez SFR (concurrent de mon opérateur actuel) et dont la réputation sur les forums n’encourage pas forcément à aller chez eux.
    Il est donc quasiment impossible de trouver en boutique ou sur le Net un 1520 aux normes françaises ou européennes (les seuls sites où il est disponible sont en extrême Orient aux normes de Hong Kong).
    Bien sûr ces mobiles fonctionnent sur le réseau français mais sans aucune garantie de Nokia France et également avec un risque de ne pas disposer des MAJ en même temps que dans notre cher pays.
    Voilà une erreur manifeste de stratégie de la part de Nokia qui ne peut que freiner le succès du 1520 dans nos contrées !!!!

  14. Gilceleb

    5 février 2014 at 12 h 11 min

    Heu les Nokia Lumia 1520 vendus en ligne par cdiscount en France fonctionnent parfaitement avec les réseaux 3g et 4g d’Orange Métropole comme les réseaux 3g et H+ d’Orange et SFR Réunion.

    L’un de mes officiers subalternes en a un et vu qu’il fait le déplacement chaque trimestre il a gardé sa SIM d’opérateur métropolitain en plus de celle d’un opérateur local.

    • Jean-Pierre

      5 février 2014 at 19 h 35 min

      Je n’ai pas dit que les 1520 vendus sur le Net ne fonctionnaient pas en France, j’ai simplement indiqué que les 1520 avec ROM du type Hong Kong ne bénéficiaient d’aucune garantie de Nokia France et que pouvait se poser la question de la disponibilité des mises à jour. C’est tout !!!!

  15. al

    5 février 2014 at 14 h 47 min

    Merci pour cet article très intéressant. J’espère que Nokia a aussi analysé ses chiffres de ventes pour définir des stratégies plus claires et ne plus faire l’erreur du 720 qui est un magnifique smartphone même s’il aurait dû avoir 1 Go de RAM pour bien faire.

    Je suis impatient de te relire dans un an sur ce sujet pour voir comment les ventes ont évolué en 2014 par rapport à 2013.

    • Anton

      5 février 2014 at 15 h 23 min

      Le Lumia 720 n’est pas un échec pour Nokia. C’est en fait un très grand succès (Les chiffres d’Adduplex disent 5,6% de part de marché mondiale et 50M de WP vendus au total, ce qui fait quand mm entre 2M et 3M de Lumia 720 !).

      Par contre, Nokia a décidé de ne pas le distribuer chez les opérateurs en France, sans doute à cause de son positionnement de milieu de gamme. Ou il est aussi possible que Nokia ait voulu le distribuer, mais que les opérateurs l’aient refusé pour la même raison.

      Selon moi, la vrai erreur en France a été le Lumia 620 (un autre grand succès mondial, avec 2,5M à 3,5M d’unités vendues), et tous les efforts auraient du se poser sur le Lumia 520. Le repositionnement vers le Lumia 625 avec un argument 4G a été une très bonne initiative pour le milieu de gamme français.

  16. y0tta

    5 février 2014 at 14 h 50 min

     »

    Extension de mémoire? Avec 32go et 45go sur onedrive, pas besoin. Et avec la 4G, le cloud onedrive est comme si c était sur mon téléphone :) …. »

    Je m’invite dans le débat 😀

    Ce que je vois surtout c’est une super dépendance de tes données. Le jour où tu veux changer de crèmerie il se passe quoi avec ton one drive et quand le réseau passe pas non plus?

    Les gens ont perdu la notion de propriété et acceptent un droit d’utilisation à la place le hic c’est quand c’est des données persos (photos tout ça…)

    • bandix400

      5 février 2014 at 15 h 17 min

      on a pas toujours l’occasion d’avoir du réseau data : simplement à l’étranger, vu le prix du roaming ; C’est quand même plus simple d’échanger une carte µSD pleine par une vide pour pouvoir continuer à prendre de grosses photos.

      Le 1020, le photophone de ceux qui ne vont null-part … Et un 1020 juste pour des selfies …

      • cafard

        5 février 2014 at 17 h 42 min

        Mouais bon, reflechissons un peu :
        Comptons 10 Mo par photo, si l’on garde 20 Go sur les 32 Go du 1020 pour stocker les photos, ça fait 2000 photos !!! En général, un bon photographe supprime les mauvais clichés au fur et à mesure… Je veux bien que le manque de carte mémoire soit un défaut mais il faut raison garder…
        C’est un exemple un peu simple, mais 10 Mo la photo, je compte large (en jouant sur les réglages, on peut faire mieux avec qualité). Je voudrais bien savoir qui fait entre 1000 et 2000 photos en voyage !!! Les pros oui, mais avec autre chose comme matos qu’un simple 1020….
        32 Go, moi ça me suffit, et je fais des photos tout azimut, quelques videos, j’ai de la musique, quelques cartes Here… Par contre, je me méfie des Cloud….

      • Vladimir

        7 février 2014 at 3 h 26 min

        Bandix, on te demande… essaie de contacter Iryus s’il te plait…

        Merci :)

        • Iryus

          7 février 2014 at 17 h 33 min

          Merci Vladimir :)

          @Anton==> Article d’excellente qualité Anton, chapeau pour avoir consacré autant de temps car c’est du travail.

          @B@ndix400==> Lis tes messages privés sur FrAndroid, je crois que c’est ton compte même si ça fait un bail que tu n’es plus retourné. ^^

    • Doume

      5 février 2014 at 17 h 39 min

      C’est bien le cloud, j’ai mis sur onedrive mes cfw. Ils peuvent les utiliser pour améliorer WP, lol 😛

  17. Gilles

    12 février 2014 at 15 h 52 min

    J’ai acheté un 920 peu après sa sortie. Pour deux raisons:
    1) je voulais un haut de gamme et tester la compatibilité W8/WP8 pour du pro
    2) soutenir « Nokia ».

    Je n’ai pas acheté le 1020 malgré une forte envie de me faire plaisir avec la photo pour deux raisons :
    1) mon 920 couvre encore tout à fait mes besoins (mais plus tout à fait mes désirs)
    2) j’ai pas plus d’argent que ça à mettre dedans.

    J’achèterai le 1020 ou son successeur pour deux raisons :
    1) j’ai été convaincu par la compatibilité W8/WP8 pour du pro
    2) j’aime toujours Nokia et je veux un appareil photo aussi top que possible ET qui prend en format raw.

    Conclusion: j’achète le top quand je peux. Sinon, j’achète pas. Et j’attends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois − = 2

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.