Le blog, Nokia, Windows Phone

[Nokians] Vos proches et vous : quel consommateur Nokia êtes-vous ?

2150 views 53 Comments

Au premier semestre 2013, les smartphones ont passé la barre des 50% de parts de marché en France. Le smartphone est non seulement sorti du monde des geeks éclairés, mais commence à avoir un impact sur la société toute entière en terme d’habitudes : quel repas n’est pas interrompu aujourd’hui par une recherche Wikipédia pour vérifier un argument ? Et la réponse de Nokia face à un tel changement de société semble être de proposer des smartphones qui répondent aux besoins de personnes de plus en plus différentes. La nouvelle gamme de Lumia (520, 620, 625, 720, 820, 920, 925, 1020) donne facilement le tournis, et l’on peut se demander si une telle diversité est nécessaire…

Mais en même temps, quand on regarde autour de soi, on voit bien que nos proches n’ont pas la même vision de ce qui leur est nécessaire. Certains semblent s’intéresser à des éléments purement fonctionnels, tandis que d’autres donnent plus d’importance à des éléments matériels. C’est pour ça que je me propose de vous présenter une sélection de mes proches ayant un smartphone Lumia, et de regarder leur façon de l’utiliser, en fonction de leur profil de consommateur High Tech. Et pourquoi pas ensuite les comparer avec vos proches à vous ?

Mais avant tout, comment facilement différencier ces différents profils ? Je vais utiliser la catégorisation la plus courante dans la Silicon Valley, représentée ci-dessous en respectant les proportions :

CYCLELIFE_TECHNO_PRODUCT

5 grands types de consommateurs techno (lequel êtes-vous ?)

Dans le monde des produits technologiques, les experts marketing de la Silicon Valley ont depuis longtemps compris qu’il existe cinq grands types de comportements des consommateurs face à la technologie :

  • Les innovateurs
Les innovateurs sont des passionnés, et beaucoup sont des geeks. Toujours au courant des dernières avancées technologiques, ils trouvent du plaisir à explorer les nouveautés, et même souvent à les créer.
Ex Nokians : les innovateurs sont sans doute ceux qui ont flashé leur L920 avec Amber 10 jours avant la sortie officielle ; ou encore les acheteurs du 808 ou du N9.
  • Les visionaires
    (AKA utilisateurs précoces)
Souvent aussi des geeks, ceux-ci ne s’intéressent à une nouveauté techno (souvent qui leur a été présentée par des innovateurs) que s’ils y voient une amélioration évidente de leur quotidien, et un potentiel d’avenir.
Ex Nokians : Ceux qui ont préféré attendre le L925, plutôt que le “Tank” L920 ; ou encore, ceux qui n’ont pas craqué sur le 808 pour attendre le 1020.
  • Les majoritaires précoces
Ils sont pragmatiques et n’adoptent un nouveau produit que s’il a un avenir certain et durable. Pour eux, les nouvelles technos doivent être avant tout des outils. Ils ne veulent pas savoir comment ça marche, mais comment les utiliser.
Ex Nokians : Ceux qui se portent plutôt sur le milieu de gamme, et choisissent sur des critères simples liés à leur usage immédiat (flash du 620 pour les photos, grand écran du 720, 1Go du 820 pour les jeux, etc.)
  • Les majoritaires tardifs
Ces personnes ont un profil assez similaire aux majoritaires précoces, mais préfèrent en général attendre que la technologie soit utilisée par plus de 50% de leurs proches. Ils ont plutôt un tempérament de suiveur, et ont besoin d’être convaincus pour sauter le pas. Leur intérêt pour la technologie est minimal.
Ex Nokians : il est peu probable que des personnes de ce profil fréquentent Nokians. En 2013, ils se contentent facilement d’un Lumia de l’an dernier (610,710,800) ou d’un Lumia 520.
  • Les réfractaires
Dans le meilleur des cas, ils pensent que la technologie ne veut pas d’eux, en ont peur ;  dans le pire des cas, ils sont carrément contre ! Ces consommateurs ne viennent aux produits technologiques que contraints et forcés, ou quand ils sont devenus aussi indispensables que l’eau ou l’électricité (j’exagère un peu, peut-être ^_^).
Ex Nokians : Les réfractaires ont souvent reçu leur premier portable en 2007, quand l’iPhone est sorti !

Mes proches et leur Lumia

J’ai réussi à convertir plusieurs de mes proches au Lumia (il n’y a guère que mes parents qui mangent encore des pommes). J’en ai sélectionné cinq (un par profil), afin de mieux comprendre leurs différences dans leur rapport à leur Lumia.

Anton, l’innovateur

Anton

Âge : 33 ans
Profession : geek à plein temps [–_^]
Smartphone : 7 smartphones en 4 ans, dont trois Lumias (800, 710, 920)
Activités de prédilection :
Lecture news, Photographie, Podcasts, GPS, Chat/SMS
Apps préférées :
Nokia ProCam, WP News, Nokia Music, TuneIn, Runtastic, Wordament

Les petits plus indispensables :
Les commandes vocales par TellMe (en voiture), Qi, NFC, Le “Coup d’oeil” et le double Tap, et l’OIS de l’appareil photo

Ce dont je rêve en plus :
Instagram, Compatibilité Airplay, Une meilleure gestion des podcasts  et la synchro PC par WiFi (comme sur WP7)

Val, le visionnaire

Val

Âge : 29 ans
Profession : Ingénieur d’assistance maitrise d’ouvrage dans le bâtiment
Smartphone : Lumia 800 (troisième smartphone)
Activités de prédilection :
Lecture news, Email, Photos, Twitter, Musique, Lecture/Écriture de documents
Apps préférées :
Office, OM, L’Equipe, VDM, Dans ton chat, Nokia Music, Wordament

Les petits plus indispensables :

  • Épingler mes clients sur mon écran d’accueil
  • La robustesse incroyable de mon Lumia
  • L’intégration parfaite de Skydrive avec Office
  • La partage internet

Ce dont je rêve en plus :

  • Le transfert Bluetooth (La ROM Bouygues du L800 ne permet pas d’utiliser cette App Nokia).
  • Une meilleure durée de vie de la batterie

Fanfan, la majoritaire précoce

Fanfan

Âge : 19 ans
Profession : Étudiante en lettres classiques
Smartphone : Lumia 820 (premier smartphone)
Activités de prédilection :
Photographie, Musique, Podcasts, Recherche web, Lecture News, Emails
Apps préférées :
Camera 360, Nokia Music, Jetpack Joyride, The Guardian, Runtastic, Lampe de Poche

Les petits plus indispensables : Y’en a tant ! Mais en y réfléchissant…

  • Reconnaissance vocale (quand j’ai la flemme avec mes SMS)
  • OneNote synchronisé sur Skydrive pour pouvoir reprendre mes prises de notes de cours
  • Le Flash LED puissant qui fait lampe de poche

Ce dont je rêve en plus :

  • Une meilleure gestion des podcasts (C’est pas aussi bien que mon iPod)
  • De meilleures photos de nuit

Mel, la majoritaire tardive

Mel

Âge : 30 ans
Profession : Entrepreneuse
Smartphone : Lumia 800 (premier smartphone)
Activités de prédilection :
Chat/Email, Réseaux sociaux, Musique, Surf web, Lecture News, GPS
Apps préférées :
Nokia Music, Nokia Maps, le Hub Contacts, Kindle, Weather Channel, Wordament

Les petits plus indispensables :

  • Lire les activités Facebook au réveil
  • Les mix radio de Nokia Music sont à la fois variés et pointus
  • Le design du téléphone : superbe en bleu !

Ce dont je rêve en plus :

  • Une meilleure autonomie (j’oublie souvent de recharger le soir).

Marie, la réfractaire

Marie

Âge : 85 ans
Profession : Retraitée
Smartphone : Lumia 710 (premier smartphone)
Activités de prédilection :
Textos, Lecture news, Banque, Météo, Jeux
Apps préférées :
Wordament, Télé 7, 20Minutes.fr, Holy Bible

Les petits plus indispensables :

  • Mon smartphone me permet de rester en contact avec mes petits enfants via SMS/Facebook
  • Épingler mes contacts les plus importants sur l’accueil

Ce dont je rêve en plus :

  • Un écran de veille avec un diaporama de mes photos préférées (comme sur mon Mac)

Et les Nokians ?

Reconnaissez-vous vos proches (ou vous même) dans un de ces profils ? Quels sont vos activités de prédilection, ou vos Apps préférées, bref, quel type de Nokians êtes-vous ? Pensez-vous qu’il faille un modèle de Lumia pour chaque profil, ou qu’il est possible de satisfaire tout le monde avec un seul modèle ?

Author Bio

Anton

My name is Anton and this is my online portfolio of articles on technology. I am passionate about anything High Tech. I started to write my own articles in 2013 after I found that no one really expressed my take on the fast evolving world of the smartphone industry.

53 Comments
  1. bob

    21 août 2013 at 10 h 17 min

    j’ai recu mon t shirt jolla \o/
    (comprennent ceux qui poura)

    • Trollinov

      21 août 2013 at 11 h 23 min

      Yep ! Bienvenue au club 😉

    • Nicolas

      21 août 2013 at 13 h 57 min

      Moi deu pour encadre celui qu’ont les employés de Jolla :p

    • bandix400

      21 août 2013 at 15 h 55 min

      toi aussi ?

  2. shadowone

    21 août 2013 at 10 h 18 min

    L’ article s’ affiche pas dans la même continuité de haut en bas

  3. tof

    21 août 2013 at 10 h 24 min

    S’affiche pas correctement!

    • Nicolas

      21 août 2013 at 13 h 58 min

      Je vais essayer de m’en occuper. Hésitez pas à soutenir Nokians en faisant un don hein 😀

  4. Anton

    21 août 2013 at 10 h 28 min

    Oui, en effet, la mise en page est optimisée pour un affichage desktop. C’est ma faute, je n’avais pas pensé en utilisant des tableau que l’application Nokians poserait un problème.

  5. Anton

    21 août 2013 at 10 h 30 min

    Si Julie peut me redonner l’accès en édition de l’article, je peux retravailler la mise en page pour permettre un meilleur affichage sur mobile.

    • Julie

      21 août 2013 at 10 h 45 min

      Je viens de te faire un mail à ce sujet :)

  6. BaffTech

    21 août 2013 at 10 h 35 min

    Je me verrais plutôt entre visionnaire et majorité précoce (mais j’ai moi-aussi mon t-shirt Jolla et si je n’ai pas eu de N9, c’est uniquement parce que j’ai appris son existence sur sa fin de vie).

    J’aime changer relativement souvent de smartphone ou d’ordi portable tout en étant raisonnable: explorer de nouvelles choses mais en ne dépensant pas trop (revente…)

    Maintenant j’avoue que pour être plus focusé Nokia, j’ai été un peu refroidi avec l’expérience du 820 que j’ai du être dans les premiers à avoir (et si je n’ai pas pris de 920, c’est uniquement parce que le rapport taille/poids ne me convenait pas) mais dont les problèmes de micro (de la première série visiblement) m’empêchaient de l’utiliser en téléphone. Il a fallu près de 4 mois pour avoir un correctif et le SAV a été tout bonnement nullissime.
    Du coup, la confiance que j’ai en la marque Nokia reste relative aujourd’hui même si j’aime beaucoup de choses dans leurs produits (la suite Here qui ne trouve pas d’équivalent ailleurs par exemple)…

  7. UCGFM

    21 août 2013 at 11 h 00 min

    Moi je suis innovatrice mais je n’ai pas flashé mon L920 car je suis sous Mac et c’est un peu compliqué

    • cris

      21 août 2013 at 18 h 55 min

      Tout est toujours plus compliqué avec les trucs apple :)

  8. nemric

    21 août 2013 at 11 h 10 min

    Bah je sais pas trop,

    je veux pas la plus grosse, les réseaux sociaux et la photo me servent pas … je veux un DMC (Digital media controleur) comme sur s60 v3, la gestion des « destinations réseaux » symbian > s60, et la VOIP, symbian > s60.

    Autrement dit, un conservateur qui n’a que faire d’une grosse brique qui fait « boite a mheuu » pour un jour d’autonomie !

  9. Trollinov

    21 août 2013 at 11 h 26 min

    Bon ben je fais parti des « Innovateurs »
    J’ai un N9, 808pureview, j’ai précommandé le Jolla phone et je pense que je vais aussi craquer pour le Lumia 1020…

  10. Nskr

    21 août 2013 at 11 h 28 min

    Utilisateur du N9, pas convaincu par la nouvelle politique de Nokia et son OS, je bascule sur Jolla avec un peu de regret mais bien poussé par la marque.

    Je trouve tes exemples pas très pertinents parce qu’un N9 et un 808 peuvent être utilisés par des non Geek. Ok le N9 était plus dur à se procurer mais le 808 s’il est poussé par un vendeur peut être acheté par le client lambda juste pour l’aspect photo.

    Les hésitations entre les différents modèles de Nokia sont plus liés à un attentisme de voir ce qu’aller donner Nokia avec son nouvel OS plutôt qu’à un vrai choix d’acquisition d’un produit plus performant et mieux fini. Ne pas oublier le coup des premiers Lumia sous WP 7.5 ultras bridés et non évolutifs (pas mal de clients se sont senti trompé). Je pense qu’on revient tout juste à un fonctionnement standard de la marque, tout ce qu’on a vu avant ressemblait plus à une mise en place avec des produits entre le test et l’étude de marché.

  11. Anton

    21 août 2013 at 11 h 49 min

    @Nskr
    Je comprends ton point de vue, et je le partage tout à fait. En effet, avec les bonnes circonstances, le N9, ou même un ordinateur sous linux peut tout à fait correspondre à un réfractaire (par exemple). Ma grand mère (la Marie susnommée) a eu un ordi sous linux avant son mac.

    Cependant, selon moi, le profil d’une personne ne prédétermine pas le type de téléphone, mais son utilisation par la dite personne. D’ailleurs, tu remarqueras que parmi mes 5 exemples, trois ont des Lumia sous WP7.5, mais les utilisent de façon très très différentes.

    • Nskr

      21 août 2013 at 17 h 08 min

      Je suis tout à fait d’accord, le profile d’une personne n’est pas déterminé par le téléphone mais plutot par son utilisation.

      En tout cas c’est un bon article.

  12. Mogwaye

    21 août 2013 at 12 h 01 min

    Je suis entre l’innovateur et le visionnaire. J’aime la technologie, j’aime bidouiller (j’ai beaucoup aimer Symbian pour ça) mais j’aime aussi que tout cela ait une nécessité, que cela apporte un réel confort dans mon utilisation. Je suis sur un Lumia 920 après un N95, N97 et un E7. Ce qui me fait me tourner vers les Nokia c’est qu’ils sont très beau, vraiment… mais alors vraiment solide et que je ne suis pas contre faire autrement que le troupeau.

  13. Eric

    21 août 2013 at 12 h 59 min

    Je me reconnais dans aucun des profils. Je viens d’avoir 47 ans et j’ai débuté l’informatique en 1980 et mon premier portable était un bi-bop france télécom aux alentours de 1993. Les lumia on du mal à m’intéresser car j’adore bidouiller. Donc a partir du moment ou le hardware est bon et le système ouvert c’est l’essentiel. j’attends que microsoft redevienne ce qu’il était.

    • bandix400

      21 août 2013 at 17 h 00 min

      je me retrouve assez dans ton portrait, partageant ainsi ce désintérêt pour cette gamme lumia en régression ; tous, excepté le 1020, sorti hélas trop tard pour moi : je venais d’acheter un super bridge (alpha37) pour les vacances, facilement connectable en USB sur mon N900 (surtout que l’écran du N900 lui est largement supérieur : la résolution de cet appareil affichée sur N900 sera même qualifiée de supérieure à celle du même appareil sur son propre écran, selon certain comparatifs lu précédemment)… et entre recycler dés hier mes optiques argentiques 28/80 + 70/300 sur du 16MPX APS-C ou patienter un 41 MPX 1/8APS-C, y-a pas photo … Je n’ai plus attendu.
      Mais bon il y a Jolla, avec quelques survivant du VRAI Nokia (dont le responsable marketing, bof-bof) … Leur T-shirt est sympas, mais tout le monde pense que j’ai pris la grosse tête : « I am the first ONE » …

  14. Anton

    21 août 2013 at 15 h 10 min

    Voilà, l’article a été adapté à un affichage sur mobile. Ce n’est pas parfait sur l’appli WP, mais au moins maintenant le texte n’est plus tronqué !

  15. Anton

    21 août 2013 at 15 h 13 min

    Et un grand merci à Nicolas et Julie pour leur support permanent !

  16. air-dex

    21 août 2013 at 15 h 47 min

    Clairement visionnaire avec des pulsions innovatrices.

    Il m’arrive de tester des bêtas (je pense en particulier à celles d’Ubuntu) et dans des cas plus rares de les utiliser si le produit est vraiment génial (comme VLC sur Android qui est pour moi le meilleur lecteur audio/vidéo du robot vert). J’aime explorer les nouveautés et mes derniers téléphones vont en ce sens. J’ai pris un Asha 311 pour découvrir Asha Touch puis un Nexus 4 pour pouvoir y tester les nouveau OS dès que celui-ci ne sera plus mon smartphone principal. Je me mords encore les doigts de ne pas avoir tenter d’obtenir un N950 auprès de Nokia quand ils en proposaient surtout que mon profil le permettait.

    Après je veux aussi garder les pieds sur terre. Je me détourne des causes perdues. Je pense là au 808 et son Symbian mort et surtout à MeeGo Harmattan et le N9. Bien sûr j’ai essayé d’avoir un N9 par différents concours car j’adore cette Swipe UI et l’Ancien Nokia. Ceci a dû ressurgir inconsciemment lors de mon achat du 311. ^^ Mais j’ai aussi décidé de ne pas investir plusieurs centaines d’euros dans un appareil sans lendemains. C’est aussi pour ça que j’attends le 1020 qui est un appareil avancé et avec un lendemain (enfin normalement).

    Quant à mon entourage, je le situe en « majorité tardive » pour la plupart. Les autres sont « réfractaires » avec une exception en « majorité précoce ».

  17. bandix400

    21 août 2013 at 16 h 25 min

    Je trouve tes définitions dangereuse, quand on les plaques un tant soit peu au monde réel :

    Les innovateurs
    … Toujours au courant des dernières avancées technologiques …
    l’UI de WP datant d’aol-1996, le kernel étant un WNT de 1996 et les spec hardwares de 2010, ils ont déjà passé leur chemin.

    Les visionnaires
    … que s’ils y voient une amélioration évidente de leur quotidien, et un potentiel d’avenir.
    Vue le bide commercial qu’est WP, la régression qu’est la gamme Lumia sur les N900 , N8 et autres N808PV, la laideur de l’UI, ils savent déjà que les lumias ne sont pas pour eux.

    Les majoritaires précoces
    … un avenir certain et durable. Pour eux, les nouvelles technos doivent être avant tout des outils …
    Refroidi par WP7 qui ne dura que 9 mois, déçu par des spec vieilles de 2ans, et l’absence de leurs applis favories, ils sont allé voir ailleurs …

    Les majoritaires tardifs
    … attendre que la technologie soit utilisée par plus de 50% de leurs proches …
    Avec 6% de PDM et moins de 1% de base installée, ils n’en ont jamais vu, et ne savent même pas que la gamme Lumia n’est pas compatible avec les applis Iphone … de plus Apple annonce un Iphone 5S.

    Les réfractaires
    Cherchant un remplaçant à leur Nokia 2220 Slide, ils ne comprennent toujours pas pourquoi Nokia ne fait plus de téléphone … et achètent du Samsung.

    En fait un client Lumia fait surtout parti du groupe de ceux qui croient que Intel fait des processeurs internet, Microsoft a inventé l’informatique et la bureautique et Apple le smartphone et la tablette …

    lâchez vous, c’est de bonne guerre 😉 je suis déjà sorti 😛

  18. Pierre-Yves

    21 août 2013 at 16 h 42 min

    Juste une petite question : dans quelle catégorie se classe la majorité des gens, par exemple ceux qui ont un 920 sans l’avoir flashé et qui n’ont même pas pensé à le faire ?

    • Anton

      21 août 2013 at 18 h 42 min

      Habituellement, la majorité des gens peuvent être classés dans les deux catégories « Majorité précoce » et « Majorité tardive ».

      En fait ces deux catégories peuvent être réunies en une seule qui aurait un gradient d’utilisateurs, du plus connaisseur au moins connaisseur, du plus « aventurier » au plus « suiveur ».

      Ces catégories ne sont pas en marbre, et proposent plutôt un cadre de pensée pour mieux comprendre que nous sommes tous différents en face de la technologie, ce qui pose un challenge aux fabricants de Smartphones quand ils doivent définir leur gamme.

  19. Anton

    21 août 2013 at 18 h 59 min

    @Bandix400

    Je dois avouer que tes remarques à l’emporte pièce m’avaient manquées.

    Je pense que tu es tout à fait capable de comprendre que ce modèle n’est pas fait pour plaquer sur une gamme de produits, mais sur des consommateurs. Il explique comment nous tous, consommateurs de produits technologiques, pouvons aborder la technologie de façon différente (de l’attraction au rejet, par exemple).

    Tu prends le problème à l’envers : ce n’est pas MS ou Jolla ou Peugeot qui défini ce que les innovateurs aiment ou pas. C’est MS, Jolla ou Peugeot qui tentent de définir des produits qui peuvent correspondre à ces profils, et de les leur présenter de façon adéquate.

    Ainsi, pour plaire à un innovateur, par exemple, l’aspect technologique devrait être mis en avant (capteur 41Mpix, OIS, OS open source, processeur quadcore, USBOTG, etc…).

    Par contre, pour attirer une personne de la majorité, le même constructeur devra, pour vendre PARFOIS LE MÊME PRODUIT, mettre en avant les USAGES de cette technologie, plutôt que la technologie en elle même (Zoom, Photo dans l’obscurité, Fluidité de l’interface, Rapidité des jeux, Edition de documents, etc…).

    • b@ndix400

      22 août 2013 at 2 h 12 min

      À moins de te ranger dans la catégorie « réfractaire », t’as le droit de cliquer sur le bouton « reply » pour me répondre …
      mais c’est vrai que j’étais déjà sorti 😉 et donc je n’ava

    • b@ndix400

      22 août 2013 at 2 h 12 min

      À moins de te ranger dans la catégorie « réfractaire », t’as le droit de cliquer sur le bouton « reply » pour me répondre …
      mais c’est vrai que j’étais déjà sorti 😉 et donc je n’ava

      • Anton

        22 août 2013 at 2 h 41 min

        Excuse moi. Alors que j’écrivais la réponse, je me suis rendu compte que je souhaitais la rendre plus générale. Je pensais que ma réponse, en rajoutant ton nom au début pouvait être suffisante ? Je ne savais pas que je brisais la Netiquette.

  20. Eric

    21 août 2013 at 19 h 42 min

    MDR, le nouveau pureview nokia 6 pouces arrivé à la fin de l’année :-) http://www.pcinpact.com/news/81827-windows-phone-8-htc-reaffirme-son-engagement-et-nokia-affute-ses-armes.htm

    Alors visionnaire ou innovateur?

    • Anton

      22 août 2013 at 1 h 24 min

      Seuls les hommes sont innovateurs ou visionaires, et dans ce cas précis, les consomateurs. Un produit peut par contre être innovant ou exprimer une vision, ce qui est différent.

      J’ignore si une phablet 6″ 20Mpix en FHD est destinée à telle ou telle catégorie de consomateur. Et surtout, come je l’ai dit plus haut, il n’y a pas un modèle par profil, ni un profil par modèle… Mais différents profils qui choisissent leur téléphone pour différentes raisons, qu’il soit sous Jolla, Symbian S60 5th edition, Firefox OS, et oui, aussi, WP dans 4.6% des cas en France.

    • bandix400

      22 août 2013 at 2 h 18 min

      en tout cas on voit les limites de l’UI :
      http://img.clubic.com/0190000006095308-photo-windows-phone-full-hd.jpg
      c’est carrément immonde !

  21. anne-laure

    21 août 2013 at 19 h 49 min

    moi je metterais dans la catégorie: Les majoritaires tardifs

  22. Vladimir

    21 août 2013 at 20 h 08 min

    Les réfractaires ne le sont pas forcément parce que la technologie ou la nouveauté leur fait peur, ou bien parce qu’ils ne sont pas à l’aise avec ça. Il y a aussi tout simplement ceux qui n’en ont pas besoin. Les smartphones ne sont pas nécessaires à la survie de l’espèce (bien au contraire en fait si l’on en croit certaines études anglaises et suisses). En fait, j’ai constaté dans mon entourage que plus la personne était élevée dans la chaîne alimentaire, moins elle avait besoin d’être connectée. Un téléphone de base (sans oreillette bluetooth), qui tient une à deux semaines en charge, ça fait leur affaire.

    Maintenant, ta réponse à bandix est très intéressante. Ce que tu explique, c’est ce que Nokia faisait avant, avec des modèles Xpress Music, des modèles photo (N8), des modèles pros (E7), pouvant plaire aux geeks (N900)… Mais ne fait plus.

    En effet, les L920, L925, L928 et L1020 ne visent qu’une sélection très étroite de la clientèle, toujours la même. Les arguments ? Toujours les mêmes.

    Le reste de la gamme, je ne sais pas trop quoi en dire… On ne sait pas trop qui ou quoi est visé et son seul intérêt est justement… son manque d’intérêt qui tire les prix (et la marge) vers le bas.

    Dommage que Nokia ne suive plus tes préceptes

    • Anton

      21 août 2013 at 21 h 54 min

      Sur les réfractaires
      Tout à fait, mais tu noteras que dans ton commentaire, les réfractaires semblent tout de même avoir un téléphone portable aujourd’hui, alors qu’ils n’en avaient pas sans doute il y a dix ans. Comme je le dis dans l’article, ce que j’appelle les réfractaires, ne viennent à la technologie que contraints et forcés, lorsqu’elle est devenu incontournable.

      Dans les exemples que j’ai choisis, Marie a bien un smartphone, ce qui ne la met pas a priori dans le groupe des réfractaires ; mais si l’on regarde son utilisation, elle reste très basique, et y est venue poussée par un besoin de se rapprocher des ses petits enfant, et surtout pas par un intérêt quelconque pour le nouvelles technologies. Marie est une réfractaire (le mot anglais de laggard, serait mieux traduit par retardataire) vis à vis des nouvelles technologies en général, mais pas forcément envers toutes : elle n’a pas de machine à café à capsules, ou de TV connectée, et ne sait toujours pas se servir de son lecteur DVD ; par contre elle a un mac et un smartphone, et souhaiterait maintenant une tablette, parce que la molette de la souris lui fait mal aux doigts (sic).

      Sur Nokia
      Je suis complétement d’accord avec toi Vladimir sur le passé de la gamme Nokia. La gamme était large – parfois complexe pour le néophyte – mais permettait de répondre aux usages des utilisateurs de téléphones portables de l’époque.

      Et je ne te suivrai pas sur ta conclusion sur la gamme Lumia (même si tes arguments se tiennent tout à fait), qui me semble tenter de répondre différemment que par le passé à des usages qui ont eux aussi évolué depuis quelques années (les anciens termes de « photophone » et « téléphone multimédia » ont disparu, et ont fusionné dans le sacré graal « smartphone », au mieux bon à tout faire, souvent mauvais en tout). L’iPhone a véritablement opéré un reboot de la définition moderne de téléphone portable, et tous les constructeurs ont dû s’y adapter, chacun avec plus ou moins de bonheur (en fait, soyons honnêtes, seul Samsung a réussi à s’adapter très rapidement à cette nouvelle définition des besoins du public).

    • Vladimir

      22 août 2013 at 2 h 58 min

      Ah, l’iphone… Un gros coup de génie, et un gros coup de chance. L’iPhone, c’était quoi ? Un iPod (touch) avec un module radio (GSM). Et ça a marché parce que les gens ont aimé l’iPod; c’est cher, c’est vrai, mais c’est sympa à utiliser, et en plus les célébrités adorent, parce c’est un frein, même paliatif aux chutes de revenus dues aux baisses des ventes de CD. Eh, ils ne vont pas mordre la main qui les nourrit, même maigrement, surtout que c’est une des seules. Alors si en plus, ça fait téléphone, alors banco ! Mais il faut tempérer la chose, car ce petit monde, écosystème comme on dit, a pris près de 10 ans à se construire.

      En revanche, je ne vois pas Samsung suivre ce chemin là. En fait, Samsung est le Nokia des années 2000, le bordel en interne en moins… Pour le moment. En fait, quand je regarde Samsung, je pense aux constructeurs automobiles coréens, qui ont commencé par se faire la main avec du bas de gamme, et qui bon an mal an sont en train de bouffer tranquillement tout le marché automobile, y compris dans un marché aussi difficile que l’Amérique du Nord.

      En ce qui me concerne, l’iphone n’est pas l’exemple à suivre; il a atteint son appogée, et il faut qu’Apple passe à autre chose, que ce soient les super montres, les super lave-linges ou frigos, ou que sais-je encore. L’iphone Nano va leur faire peut-être gagner un ou deux ans, mais je pense sincèrement que les téléphone pour Apple, c’est fini. C’est comme un bon film… Il y a toujours une fin.

      Quant à Samsung… Ils ont les Chinois à leurs trousses…

      • Brice

        22 août 2013 at 3 h 48 min

        L’iPod Touch est sorti après l’iPhone…mais bon c’est pas grave, on a l’habitude.

        Les constructeurs corèens bouffent tout aux USA ? Bien entendu, au vu des remises.
        Ce que tu décris, c’est ce qu’ont appliqué avant, les constructeurs japonais.

        Samsung, á la diffèrence de Nokia, c’est avant tout une grosse avancée technologique, un leader dans certaines technologie, rien a voir avec Nokia.

        Quand à Apple, ils ne se battent pas sur les parts de marché ou autres, on le voit avec le PC, ils cherchent la rentabilité.
        Et beaucoup de personnes attendent le nouvel iPhone voir le low cost.

        On verra les chiffres de vente.

      • Vladimir

        22 août 2013 at 4 h 25 min

        Ai-je dit que l’iPod touch était sorti avant l’iPhone ? Non ! J’ai juste dit que l’iPhone était un iPod avec une puce GSM. J’ai précisé iPod Touch car les deux produits ont été développés en même temps, et sont quasi-identiques.

        Après, tu peux nier l’influence des iPods sur le succès de l’iPhone… mais vues les caractéristiques des premiers iPhones, il fallait bien quelque chose pour qu’on les apprécie autant… et si c’était juste l’effet Steve Jobs, la planète entière serait inondée d’Apple TV, ce qui n’est pas le cas, donc ce n’est pas ça.

        Maintenant, les constructeurs coréens en Amérique du Nord (et non les USA seulement… ben oui, il n’y a pas que les USA dans le monde, ou même en Amérique).

        Essaie de négocier des prix sur une KIA, et fait la même chose sur une chevrolet ou même une ford… tu seras surpris.

        Sur une KIA, tu feras normalement un 10% grand max. Ils en vendent par wagons entiers, donc pas vraiment d’efforts à faire.

        Là où tu peux faire une bonne affaire, c’est avec la Hyundai Equus, mais encore faut il en trouver en stock

        Chevrolet, c’est plus intéressant, car ils sont en train de s’asphyxier, donc sur un modèle plus ou moins populaire comme l’Equinox, tu peux faire facilement un 30% de rabais.

        Si tu jettes ton dévolu sur une Camaro ou une cadillac (toute la gamme), c’est assez immoral, mais tu peux faire baisser le prix de 50% ; elles sont belles, mais invendables (et la fiabilité GM est devenue misérable, ce qui commence à se savoir en dehors du cercle des journalistes automobiles).

        À titre d’exemple, on a négocié récemment pour un client une Camaro neuve, SS avec pack RS et « Ground effect », roues de 21 pouces, échappement haute performance, toit ouvrant et tout le toutim à $22000 à une concession du Connecticut (on en donnait 20000)

        Les constructeurs américains vont très très mal en ce moment, et GM le premier.

      • Anton

        22 août 2013 at 9 h 42 min

        Je me suis sans doute mal exprimé, Vladimir.

        Quand je parlais de reboot lié à l’arrivée de l’iPhone, je ne voulais pas dire en terme de specs produits ou de hardware. Je disais juste que l’iPhone a opéré un reboot quant aux attentes des consommateurs. Comme tu l’as dit, la construction des « ecosystèmes » avait commencé bien avant, et a mis quelques années de plus après ; mais l’usage qu’en ont fait les consomateurs a radicalement changé.

        Il faut reconnaitre que l’iPhone de 2007, malgré ses incroyables défauts (2G ! pas de MMS !!) marque un tournant coté consommateur (et si je me réfère aux catégories de mon article, sans doute plus coté majorité précoce, qui a influencé la tardive ensuite) dans la manière d’aborder la mobilité.

        Il semble me souvenir que alors que l’iPhone de 2007 représentait 50% de la navigation web mobile mondiale au bout de six mois, malgré des ventes de seulement 1.5 millons. En comparaison, les appareils sous Symbian, vendus à 35 millions d’exemplaires sur la même période ne représentaient alors que 5% de cette même navigation. J’appelle ça un changement brutal de paradigme (coté consommateur, encore une fois). (sources : et )

  23. dahny

    21 août 2013 at 20 h 26 min

    Nokia n9 deux noir un blanc et un bleu
    808 blanc 3 920 ( deux noir un rouge )
    En ce moment j’ai le zte open un iPhone 5 (que j’échange demain contre mon 808 puis que j’échange contre un 4s et un note 2 ……
    Brefff et comme téléphone principale mon 925 noir jattend le Nokia 1020
    Je pense que je suis un geek ……car pas un seule téléphone nest passer dans les mains
    Ps toujours fan de Nokia et de Windows phone depuit 2006 Nokia et 2011 Windows phone

  24. Jérôme

    21 août 2013 at 20 h 32 min

    Marrant comme article.
    Dans quelle catégorie suis-je sachant que je vais revendre avec perte d’argent le Lumia 925 blanc que je viens d’acheter 549 E chez TPH parce que celui-ci a déjà rebooté tout seul 1 fois, s’est déréglé 2 fois (date et heure), dont l’autonomie n’est franchement pas terrible, dont la restauration est imparfaite car tous mes contacts et paramètres n’ont pas été rétablis bien que sauvegardés et dont la gestion du volume est chaotique?
    Tout ceci après 3/4 d’utilisation.

    J’étais beaucoup plus tranquille avec mon 808 hormis internet.
    Merci Nokia, merci Nokians.

    • Eric

      22 août 2013 at 9 h 53 min

      Il faut savoir une chose! Plus une société est dans la merde plus elle essaye de trouver des composants meilleurs marchés et en général c’est le consommateur qui en fait les frais. Et surtout quand on sort des modèles à la pelle. Nokia désolé mais je n’ai plus confiance en sa qualité. Quand au 808, oui c’est le téléphone le plus fiable que j’ai jamais eu.

      • Jérôme

        22 août 2013 at 19 h 52 min

        Merci Eric pour ta réponse.
        Salutations!

  25. Sebastien

    22 août 2013 at 5 h 15 min

    Moi lumia 900, bientôt 925: innovateur, mon meilleur ami, 610 avant, 620 maintenant, entre innovateur et visionnaire aussi, sa femme, 800 qu’il a converti: majoritaire tardive, ma femme et sa meilleure amie que j’ai converti toutes les deux 620 et 820: majoritaire tardives

  26. stu

    22 août 2013 at 9 h 32 min

    Les majoritaires tardifs: « Il est peu probable que des personnes de ce profil fréquentent Nokians. En 2013, ils se contentent facilement d’un Lumia de l’an dernier (610,710,800) ou d’un Lumia 520. »

    C’est un peu réducteur non?

    Possesseur d’un L800, je fréquente ce site par passion pour Nokia. Pas pour windows phone 8 ou pour les lumias.
    Et le L800 était novateur à son époque. Je pense juste que WP8, même s’il à apporté pas mal de choses, n’à pas apporté ce qui continu à lui faire défaut à savoir les fonctionnalités les plus basiques présentes depuis le début sur iOS ou Android.

    Donc, je possède un Lumia 800 et me classe donc dans la catégorie 2 plutôt que la 4.
    Les visionaires: « ceux-ci ne s’intéressent à une nouveauté techno que s’ils y voient une amélioration évidente de leur quotidien, et un potentiel d’avenir »

    • Anton

      22 août 2013 at 10 h 08 min

      Tout à fait c’est réducteur car je ne souhaite pas écrire un livre sur le sujet. Donc je simplifie afin de faire sortir les plus grands traits, quitte à caricaturer un peu.

      En plus comme je l’ai dit plus haut dans les commentaires, il ne faut pas voir les choses comme « Un smartphone défini un utilisateur », mais plutôt comme « différents profils impliquent différents besoins ».

      Regarde donc les exemples que je donne de mes proches : Val, le visionnaire, utilise aussi un L800, tout comme Mel, la majoritaire tardive. Et leurs usages sont très différents :

      Val est un utilisateur avancé, qui connait non seulement les fonctionnalités de son L800, mais aussi la technologie qui est derrière. Quand il voit une techno, il est capable d’en définir les usages qu’il peut en faire. D’ailleurs il râle parce qu’il n’a pas accès au transfert Bluetooth, une technologie, pas un usage.
      Mais Mel ne sais même pas ce qu’est vraiment le Bluetooth et ne s’aventure jamais dans les paramètres du téléphone. Elle a des usages qu’elle défini en dehors de la technologie, et considère que si la techno peut l’aider dans ses usages, alors tant mieux. Pour elle, tant qu’elle peut jouer à Wordament, suivre ses amis sur Facebook et lire ses emails, ça lui va !

    • Anton

      22 août 2013 at 10 h 17 min

      Et en tant qu’ancien utilisateur d’un L800 cyan (qui m’a été volé au bout de seulement six mois), je suis d’accord avec toi : c’est un très bel objet, et je l’ai adoré.

      Par contre, utilisateur désormais d’un 920, je peux quand même dire que les améliorations de WP8 sont plus substantielles qu’il n’y parait. Je suis revenu pendant 2 semaines à un L800 de prêt il y a un mois, et j’avais l’impression d’être sur un appareil avec plein de défauts, plein de limitations, auxquelles je n’étais plus habitué.

      Il y avait aussi deux fonctionnalités que j’adorais sur WP7 : mes podcasts itunes étaient reconnus par Zune, qui pouvait les transférer sur le L800, qui lui même savait retrouver l’URL du podcast pour les mettre à jour tout seul ; et la synchronisation de ma musique et de mes photos par WiFi, qui me permettait de ne plus jamais brancher mon tel à mon PC.

      Ah ! Là là ! On n’a pas des vies faciles 😉

      • Julie

        22 août 2013 at 10 h 45 min

        Tu avais certainement également l’impression qu’il était tout petit et avec un écran tout moche, non ? 😀
        ça m’a fait ça quand j’ai utilisé le Lumia 800 d’un pote !

        • Anton

          22 août 2013 at 10 h 59 min

          L’écran est juste pas possible après le L920 ! Et puis qu’est-ce qu’il est épais ! Même l’appareil photo, que je trouvais pourtant super, souffre de la comparaison. Et puis il y a plein de tous petits détails, comme pouvoir mettre deux mobiles dans une fiche de contact, par exemple, ou l’apairage avec NFC des mes Nokia 360. C’est dingue à quelle vitesse les choses évoluent, et aussi à quelle vitesse on s’adapte, non ?

          Par contre, je continue à trouver le L800 superbe. Cet écran qui rentre parfaitement dans sa coque, c’est juste incroyable.

          En fait, j’avais prévu un article à l’époque pour mettre en valeur mon expérience Lumia, et les plus et les moins ressentis à chaque mobile (800 –> 710 –> 920 –> 800 –> 920).

  27. y0tta

    22 août 2013 at 14 h 51 min

    Hmmm je ne sais pas trop où me mettre on va dire que je vote 2:
    je ne suis pas réfractaire à la technologie mais j’ai avant tout des besoins et des exigences.

    Il m’est maintes fois arrivé de céder au sirènes de la technologie mais j’ai fini par comprendre quels étaient mes besoins et mes priorités. L’appareil ultime pour moi n’existe pas et le smartphone (à mon avis) est une illusion pour nous fruster et nous faire acheter le prochain.

    Du coup je choisi de faire passer mes besoins et exigences en premier plus que la technologie.

    Ma config actuelle ?

    Pour téléphoner de façon fiable et efficace: mon Asha 303 pour le tel, sms et surf de dépannage mais aussi passerelle 2/3G (clavier top, autonomie correcte, bien conçu, n’a rebooté que 4 fois depuis 1,5 an) sans oublier la téléco (AD54 achetée à part) pour changer de morceau, volume et répondre sans sortir le tel de la poche (ex metro)

    Pour surfer plus confortablement: Galaxy Camera: 4,7 pouces Android et tout le tralala, et il fonctionne en téthering.

    Pour faire des photos sur le pouce: toujours Galaxy Camera c’est pas le meilleur MAIS zoom optique x21 paramétrage à gogo (PASM), flash xénon et il se défend (j’avais un 808 avant). Et aussi il tient dans mon sac.

    Pour moi Nokia ce doit être avant tout un tel fiable (autonomie, résistence, stabilité), ergonomique (interface efficace), ouvert (connectique, extensions) et bien designé (« … quit à voyager dans le temps autant que ça ait de la gueule… »).

    PS: exercice commander une pizza à une main dans le métro 2 stations avant d’arriver en moins de 3 mins pour la récupérer en arrivant 😀

  28. mat

    23 août 2013 at 9 h 27 min

    nokia n900, puis 2 n9, et on attend jolla par ici aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − = null