Nokia

Nokia rachète la part de Siemens dans son activité équipements réseaux

1014 views 22 Comments

On ne parle pas souvent ici de l’activité réseau (comprendre antennes et relais en 2G, 3G et 4G, mais aussi pour la téléphonie fixe) de Nokia, car c’est une activité qui, de business à business, ne concerne que peu le le grand public de manière directe. Pourtant, les réseaux représentent 45% de l’activité de Nokia. Depuis 2007, Nokia s’est associé à Siemens dans une entreprise commune : Nokia-Siemmens Networks (NSN) et en 2010, NSN avait racheté la partie réseau de Motorola. NSN est aujourd’hui le numéro deux mondial des réseaux, derrière Ericsson (oui, oui, l’ancienne marque de portables). Par exemple, NSN a été choisi par Orange, Free, SFR et Bouygues pour le déploiement des réseaux 4G.

Ce matin, Nokia a annoncé le rachat de l’entièreté de NSN pour approximativement 1,7 milliards d’euros, principalement payé en liquide et par un emprunt auprès de Siemens. Avant cet achat, Nokia avait des réserves de liquidités (cash) nettes de 4,5 milliards d’euros, et donc ceci devrait baisser bientôt à un peu plus de 2 milliards. Ces chiffres seront visibles dans le bilan du 3ème trimestre 2013.

Qu’est-ce qui va changer ? Pas grand chose en fait, car Nokia possédait déjà 51% de NSN, et donc incorporait 100% des actifs et ventes de NSN dans ses comptes (à cause des règles comptables européennes et américaines). En fait la seule chose qui change, c’est un accès exclusif aux brevets de NSN (Nokia + Siemmens + Motorola) et à 100% de ses futurs bénéfices. Ce dernier point pourrait être important à l’avenir, car les analystes estiment que NSN rapportera environ 200 millions d’euros par trimestre d’ici fin 2013.

Qu’est-ce que ça veut dire pour Nokia ? Tout d’abord qu’il sera plus difficile pour un acquéreur de l’acheter (On pourrai dire – mais ce n’est pas complétement vrai – que Nokia vaut 2 milliards de plus aujourd’hui). Ensuite, cela laisse moins de marge pour la division téléphones, car la réserve de cash est plus basse maintenant.

 

Source

Author Bio

Anton

My name is Anton and this is my online portfolio of articles on technology. I am passionate about anything High Tech. I started to write my own articles in 2013 after I found that no one really expressed my take on the fast evolving world of the smartphone industry.

22 Comments
  1. bob

    1 juillet 2013 at 12 h 15 min

    question serieuse:
    qu’est ce que ca veut dire pour microsoft?

    • Eric

      1 juillet 2013 at 13 h 01 min

      Vladimir va te répondre, mais attends il y a décalage horaire 😉

    • Anton

      1 juillet 2013 at 14 h 02 min

      Au premier degré, ça ne veut rien dire pour MS, car l’accord entre MS et Nokia ne vaut que pour une part très faible des revenues de Nokia : les Smartphones (19% des ventes).

      Au second degré, cela veut dire que Nokia reprend en main son destin au niveau des infrastructures réseau, et pourrait se permettre, si cela tourne mal, de revendre sa division téléphone (Mobiles + Smartphones) à un investisseur intéressé (MS, ou autre) ; dans ce cas, Nokia resterait indépendant sur un ou deux (n’oublions pas HERE) de ses cœurs de métier. C’est ce qu’a fait Ericsson l’an dernier en revendant sa division téléphone à Sony, qu’elle détenait à 50/50 depuis 2003.

      NB : MS ne possède pas d’actions Nokia, ni d’entreprise en commun, ce qui rend toute acquisition plus coûteuse.

      • bob

        1 juillet 2013 at 15 h 10 min

        une forme d’ « ibm-isation » en sorte …..

        • Anton

          1 juillet 2013 at 15 h 33 min

          Mmmm. Je n’y avais pas pensé comme ça… Donc en suivant l’analogie, les réseaux représentent l’activité serveurs, les mobiles l’activité PC, tandis que HERE représente la toujours déficitaire activité micro-électronique…. Dans ce cas, on peut s’attendre à ce que Lenovo rachète la division Mobile de Nokia et les renome ThinkPhone! \o/ 😀

          • bob

            1 juillet 2013 at 21 h 52 min

            maintenant que tu parle de lenovo, y’avai des bruit de couloir comme quoi ibm avait des vue sur blackberry. et ca serai effectivement pas surprenant de voir lenovo, pour se développé en dehors de la chine, reprendre nokia …. vue la taille de lenovo par rapport a nokia, surtout en matiere de smartphone, c’est tout a fait probable!!!

    • Vladimir

      1 juillet 2013 at 17 h 07 min

      Décalage horaire + jour férié ; normalement je ne viens pas sur internet quand c’est férié (mais je devais poster une vidéo de danses de guerre amérindiennes – j’habite à proximité d’une réserve indienne où il y a eu un Pow Wow hier – enfin bref, c’est une longue histoire.)

      Qu’est ce que je pense de ça ? Euh rien… en fait, je ne sais pas quoi penser.

      Ça faisait partie des scénarii les plus probables quand on a su que Siemens quitterait la JV. Ce qui est gênant, c’est que la dette de Nokia va augmenter (alors que sa note de crédit est exécrable).

      Quant au fait que cela empêche un rachat de Nokia… je ne suis pas certain… ça peut faire gagner du temps. Si Microsoft veut se payer la Business Units Smartphones, ils se la paieront ; vendre des morceaux d’entreprises ne pose pas de problème comme on a pu le voir avec l’équipe Symbian.

      Ça peut-être une bonne nouvelle, mais tout dépend de ce que Nokia fera de cet atout ; s’il sera bien joué, ou non.

      Wait and see…

      La réponse d’Anton est plutôt bien, et je n’ai rien à y ajouter.

      P.S. Nokia est indépendant sur Here, mais que sait-on des accords qui lient MS (Bing-Maps) et Nokia sur Here ?

  2. lucas ju'

    1 juillet 2013 at 12 h 15 min

    En tout cas cette nouvelle à l’air un bon investissement, de plus la bourse accueil cette nouvelle avec un bon + 7% 😉

  3. Iryus

    1 juillet 2013 at 13 h 10 min

    Je ne m’attendais pas à un tel investissement, ça peut être une bonne chose si les choses avec WP se passe bien, comme une mauvaise si Nokia continue à ne pas vendre suffisamment de smartphones…on sera fixé prochainement. Il peut se reposer sur ce que lui versera les autres constructeurs si il y a versement aussi…
    La marge d’innovation des Lumia de demain s’aminçit drastiquement.

    • madaniso

      1 juillet 2013 at 13 h 33 min

      Je suis pas d’accord. Nokia n’a pas encore tout montrer et j’espère que la présentation du 11 juillet aura un bon écho.
      Ensuite, c’est au niveau de la personnalisation de WP que tout va se jouer à moyen terme, mais ça commence déjà avec la mise à jour Amber.

  4. Joearchi

    1 juillet 2013 at 14 h 37 min

    C’est plutôt une très bonne nouvelle, le pire aurait été que Nokia cède ses parts sur cette branche qui lui reste profitable.
    Cela tend aussi certainement à montrer que nokia est conscient que ses lumias ne se vendent pas aussi bien qu’ils le devraient, et qu’un investissement lourd (rachat des parts siemens) est nécessaire si nokia veut continuer à exister dans un avenir à moyen-long terme.

    Reste que le salut de l’entreprise est quand même lié à la restructuration de sa branche téléphonie mobile, je suis curieux de voir si nokia va réussir son pari windows phone, actuellement pas très glorieux, mais qui, j’espère pour la marque, saura se montrer profitable à moyen terme. Les appareils sortis ces derniers temps font envie (j’ai précommandé le jolla phone, et pourtant j’hésite à remplacer mon N9 par un lumia 925) et Nokia reste pour le commun des mortels comme un gage d’appareil robuste et de qualité.
    Tant qu’ils ont ça, le salut reste possible.

  5. Bruno

    1 juillet 2013 at 17 h 39 min

    C’est une bonne chose pour Nokia que son CA provienne d’activités diverses, comme l’est Microsoft.

    C’est une mauvaise nouvelle, car ses réserves de cash sont un gros point noir, surtout quand il est nécessaire de faire de lourds investissement dans de nouvelle technique de production.
    Cela limite aussi les possibles investissements stratégiques.

    Quand on pense que Microsoft est adossé à plus de $75 milliards, Apple plus de $145, et Google dans les $47….

    Cela ouvre clairement la voie à une vente de la division téléphone, Nokia à l’avenir se concentrant sur les réseaux, et cartographie.

    • bandix400

      1 juillet 2013 at 18 h 36 min

      Effectivement, il est a craindre, pour la division smartphone et feature phone que Nokia se découvre un nouveau cœur de métier (profitable) et s’y recentre … Des boites comme Philips font ça tout le temps, achète d’autres entreprise complémentaires et se restructurent en coupant les branches « pourries » (les salariés apprécieront).

      Après tout Huawei et M$ furent intéressés par la division smartphone et doit bien y avoir un indien ou un vietnamien prêt à se lancer dans le feature phone.

      Pour la carto, les rumeurs de ventes de Here à M$ sont toujours persistante (et encore plus logique) …

      • Bruno

        2 juillet 2013 at 6 h 30 min

        Microsoft étant malin, ils n’ont aucun intérêt à racheter Nokia, sachant qu’ils ont les brevets partagés, et des accords exclusifs qui court jusqu’en 2016.

        Et quand on voit la qualité plus que douteuse de fabrication des derniers Lumia, il est évident que Microsoft fait bien mieux en qualité de construction avec sa tablette Surface. Il serait plus intelligent de batir une marque de 0, comme ils l’ont fait avec la marque X-Box.

        Quand à Bing, ce n’est pas un moteur de recherche ayant une réelle pertinence de résultats, donc, sauf à l’entretenir virtuellement, peu de gens l’utiliseront.
        Idem pour Bing Maps, qui est plus qu’à la traine de Google Maps.

        Vu la décote terrible de l’image de Nokia en Chine ces 2 dernières années, je ne suis même plus certain que Nokia présente un attrait pour une compagnie chinoise.

        Nokia suit un destin à la Ericsson.

  6. Samuel

    1 juillet 2013 at 22 h 17 min

    correction
    SFR Huawai
    Orange Ericsson
    Free Nokia (du vieux matos.. flexi)

    • Anton

      2 juillet 2013 at 3 h 14 min

      Nokia est présent en 4G (LTE) chez les quatre opérateurs, mais cela ne veut pas dire que c’est exclusif. Il est normal pour un opérateur de se fournir chez au moins deux fournisseurs, histoire de faire marcher la concurrence et faire baisser les prix.

  7. Brice

    3 juillet 2013 at 2 h 47 min

    Le net cash de Nokia au Q2 2013 est en baisse de 350~850 millions d’euros par rapport au Q12013, soit Nokia brûle effectivement son cash, et Nokia sera en dette nette en 2014, soit relatif á des investissements pour des produits lançés au Q3 2013, aka EOS, ou la phablet qui est plus que réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + 2 =