HERE, Nokia

[Exclusif] Interview de Sylvain Grande, ex directeur de HERE Maps (Nokia Maps)

1294 views 5 Comments

Sylvain Grande, directeur de HERE Maps depuis 2008, a décidé très récemment de quitter Nokia pour SoundCloud : un nouveau défi pour ce jeune français au CV plus qu’impressionnant. Avant d’arriver chez Nokia, il a en effet travaillé pour MySpace, Orange, ou encore RealNetworks.

Après 4 ans de bons et loyaux services, un grand nombre de challenges relevés et de succès, il nous fait un bilan de son passage chez Nokia à Berlin à travers une courte interview.

Pourquoi as-tu choisi de rentrer chez Nokia en 2008 ?

Je travaillais à Londres chez MySpace au siège international et pour des raisons personnelles, j’allais commencer à chercher un travail à Berlin lorsque j’ai été contacté par un ancien collègue qui travaillait chez Nokia à Berlin. J’ai toujours été passionné par les cartes, la géographie, la géopolitique. Nokia était présent à Berlin suite à l’acquisition d’une startup, entamait sa phase de croissance sur Berlin et j’ai rejoint Nokia pour développer les partenariats avec les sociétés qui disposent de données locales, notamment les pages jaunes, sur un périmètre mondial. Nokia Maps (Ovi Maps) était à l’époque disponible uniquement sur Symbian.  Nokia, malgré ses difficultés, disposait d’une surface mondiale et l’opportunité d’avoir un impact global et de participer, dans les limites de ma fonction, au retour au premier plan, d’un acteur européen majeur, sur un sujet aussi passionnant que la géolocalisation, m’a de suite convaincu.

 

En quoi consistait ton job chez Nokia à Berlin ?

Après avoir signé plusieurs deals avec des éditeurs de contenus afin de développer la base de données de points d’intérêts ainsi que la mise en place d’une interface permettant aux marchands d’être présents sur Nokia Maps, il était important de faire évoluer le service, dont le cœur était la navigation routière et la visualisation de cartes, vers la recherche locale, offrant aux utilisateurs une offre intégrée qui leur permette de comprendre où ils sont, trouver ce qu’ils cherchent ou souhaitent découvrir et se rendre là où ils veulent aller selon le mode de transport le plus approprié.

J’étais responsable des équipes qui développaient l’application Maps sur les différentes plateformes, de la dernière version de Nokia Maps pour Symbian à Nokia Maps sur Meego (N9) et Nokia Maps / HERE Maps sur Windows Phone 7.5 et 8 ainsi que l’offre web (here.com et la version chinoise heremaps.cn) et web mobile avec la technologie html5. Je ne peux évidemment pas parler des produits qui ne sont pas encore publics.

 

Quelles sont tes plus belles réussites/fiertés dans ce job ?

Il était important d’offrir une offre de cartographie, recherche locale et navigation de qualité sur Windows Phone qui était la nouvelle plateforme de référence chez Nokia. Bien que Nokia ait développé une offre très compétitive pour Maps sur Symbian (et je suis extrêmement fier de la dernière version de Maps sur Symbian), il faut reconnaitre que le marché ne donne que peu de crédit à cette plateforme. Reconstruire une crédibilité sur une nouvelle plateforme, satisfaire les utilisateurs de Nokia Maps existants et développer de nouvelles fonctionnalités ont été des challenges passionnants. J’ai participé activement au deal avec Yahoo (Nokia est le partenaire de Yahoo Maps) qui a servi de catalyseur pour développer l’offre de la plateforme HERE.
Mais peut-être ma satisfaction la plus grande a été de construire, avec d’autres, une équipe jeune, internationale et talentueuse qui développe une des meilleures applications de géolocalisation sur le marché, ainsi que d’avoir développé here.com dans une société où le mobile est roi. Nokia développe maintenant pour de nombreuses plateformes et la division HERE est essentiellement agnostique quant à la plateforme. Il s’agit bien d’offrir, en direct ou via des partenaires, des services de géolocalisation et de navigation de qualité.
J’attends avec impatience les prochains lancements ou les mises sur le marché de produits auxquels mes équipes ont participé, comme par exemple le lancement des terminaux utilisant Firefox OS.

 

Qu’aurais-tu aimé apporter en plus avant de partir ?

Je pense que Nokia en général a effectué une mue significative et que le crédit n’est pas encore donné aux progrès faits par la société. Dans la division dans laquelle je travaillais, je pense avoir contribué et participé activement à l’évolution du service, au changement de culture, à l’expansion vers de nouvelles plateformes. Il est certain que j’aurai préféré que la mise à disposition de HERE Maps sur iOS ait des retombées plus positives. Nous n’avons pas su positionner l’offre secondaire, avec la technologie html5, vis à vis de l’offre principale, à savoir HERE Maps sur Windows Phone. Les attentes des clients étaient importantes, suite aux mésaventures d’Apple Maps. Je prends ma part de responsabilité dans cet épisode.

Ceci étant dit, je pense que cela a permis de positionner HERE comme un des acteurs majeurs de la géolocalisation et nous avions lancé le 13 novembre, avec beaucoup de succès, la nouvelle version de here.com.

J’aurai également souhaite intégrer plus de fonctionnalités sociales au service HERE Maps.

 

Pourquoi aller maintenant chez SoundCloud ?

SoundCloud est une start-up qui est dans une phase de développement intéressante avec des atouts importants, sur un marché  en pleine transformation et très concurrentiel.

La plateforme est largement utilisée et la communauté des utilisateurs est extrêmement dynamique. SoundCloud permet à tous de découvrir tout type de son et musique, et de les partager ; ainsi qu’à tous les créateurs d’enregistrer, mettre en ligne, et partager leurs sons sur Internet via le site de SoundCloud ou l’utilisation d’un widget sur leur propre site.

SoundCloud a récemment lancé à SXSW les premiers profils pro pour les créateurs et les marques, avec 12 partenaires, dont RedBull et Blue Bottle Coffee.

Après plus de 4 ans chez Nokia, je suis ravi de rejoindre SoundCloud et de participer à une nouvelle phase de la société.

 

 

 

 

Author Bio

Julie

Co-Fondatrice de Nokians.fr // Nokia Champion 2012 / 2013 / 2014 // Ambassadrice de la marque depuis 2010 // MVP Windows Phone. Fan des innovations Lumia comme le chargement sans fil, l'appareil photo Pureview et le mode Continuum ! :)

5 Comments
  1. Mickaël

    9 avril 2013 at 10 h 53 min

    Merci beaucoup de cet Interview exclusif, j’aurais eu une petite question a lui posé comme ce (GRAND) Monsieur était de la cartographie.

    A quand l’application type waze sur Windows Phone 8. Ou bien pourquoi pas créer une application communautaire HERE avec tout un système intégré comme integration pages jaunes, traffic routier accident le tout sur Here Drive +?

  2. Token

    9 avril 2013 at 11 h 51 min

    « …Nous n’avons pas su positionner l’offre secondaire… »

    Eh oui… et ce n’est de loin pas la seul chose que Nokia n’a pas su positionner…

    Sinon merci pour ce compte rendu d’entretien :-)

  3. Carman

    9 avril 2013 at 16 h 09 min

    à quand une vrai intégration des appli Here !
    Et à quand un fonctionnement offline de « City Lens » et « Place Tag » !!

  4. Alias-06

    9 avril 2013 at 16 h 51 min

    Merci aussi pour ce compte rendu d’interview, mais je reste un peu sur ma faim sur les développements futur de Hère en général, mais je comprends qu’il est lié par la confidentialité.
    Une question :
    À quand la possibilité de mettre des étapes dans un itinéraire sur Hère drive, comme il est possible de le faire sur Hère.com, afin d’avoir un itinéraire final plus précis.

  5. Carman

    9 avril 2013 at 17 h 39 min

    @Alias-06 : Je me posais exactement la même question sur un autre forum, c’est une fonctionnalité de base pour une appli de guidage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− quatre = 2